Logo Torah-Box

Distance minimale entre une tombe juive et non-juive

Rédigé le Mardi 19 Décembre 2017
La question de Guillaume L.

Bonjour,

Ma mère est décédée dans une ville en Corse où il n'y a pas de cimetière juif, ni même de carré juif.

Nous avons choisi de l'enterrer en Corse, car nous ne pouvions la transporter, et de plus, les concessions sont perpétuelles.

Lors de l'enterrement effectué par des 'Habad, nous avons choisi un emplacement où il n'y avait pas de tombe (le cimetière étant nouveau, c'était la première tombe sur cette parcelle).

Nous essayons de faire de cette parcelle un petit carré juif, mais c'est au bon vouloir du maire, donc incertain.

Ma question est la suivante : en cas de refus du maire, quelle est la distance minimum entre une tombe juive et une tombe non-juive ?

Je vous remercie par avance.

Bien cordialement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Dans un cas de force majeure comme le vôtre, il y a trois solutions :

1. Ériger une haie vive, bien fournie, dont la hauteur est 1 mètre, minimum, entre les tombes juives et celles qui ne le sont pas, afin de limiter correctement,les deux zones,

2. Laisser un espace de 4 mètres entre les tombes juives et celles qui ne le sont pas,

3. Laisser un espace de 2 mètres entre les tombes juives et celles qui ne le sont pas,

Voir Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 1, question 160, volume 2, question 131 et 152, volume 3, question 146, Tsits Eliezer, volume 16, question 36, volume 5, Even Ya'acov, chapitre 26, Chévet Halévi, volume 7, question 193, Bémar'é Habazak, volume 1, question 67 et volume 7, question 79.

La première solution est préférable, dans la mesure du possible.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Michna : Makot (expliquée par Kéhati)

Michna : Makot (expliquée par Kéhati)

Commentaire de Kehati dans un langage simple et clair sur la Michna Baba Makot. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN