Logo Torah-Box

Dois-je les prévenir que cette personne les arnaque ?

Rédigé le Lundi 3 Juin 2019
La question de Ilana E.

Chalom Rav,

Si on se fait arnaquer par un juif, et qu’on sait qu’il continue à arnaquer d’autres personnes, doit-on les prévenir ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38346 réponses

Bonjour,

Rabbi Israël Meïr Hacohen répond à votre question. ‘Hafets ‘Haïm, Klal 10, Halakha 1 et 2.

Voici les 7 conditions permettant de diffuser les informations concernant le professionnel en question :

Apparemment, il s’agit de dire du « Lachone Hara' » dans un but constructif - Léto'élèt.

1. Il faut être plus que certain que la chose racontée soit vraie,

2. Il faut être plus que certain que le comportement de la personne à propos de laquelle on parle, soit négatif. Il se peut que la personne pense, vraiment, qu’il ne s’agit pas d’une « arnaque »,

3. Il faut être certain que la personne à propos de laquelle on parle, ne veuille pas changer son comportement [après que des remarques lui soient faites],

4. Il faut prendre garde à ne pas exagérer et raconter les faits le plus précisément possible,

5. En racontant le « Lachone Hara' », il faut penser, uniquement, au bénéfice que l’on peut en tirer et à rien d’autre ! [pas de haine ni de rancune],

6. Si l’on peut obtenir un résultat identique par un autre moyen, il est interdit de dire le « Lachone Hara' »,

7. Il ne faut pas que le « Lachone Hara' » entraîne un plus grand préjudice que celui qui aurait entraîné si le professionnel avait été averti au préalable.

Pour des détails supplémentaires, voir ‘Hafets ‘Haïm, Hilkhot Lachone Hara', Klal 10, Halakha 2.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et  vous bénisse.

Mékorot / Sources : 'Hafets 'Haïm.
'Hafets 'Haïm abrégé

'Hafets 'Haïm abrégé

Une étude quotidienne des lois du langage sur un cycle de 90 jours. Version abrégée et simplifiée de l'ouvrage du 'Hafets 'Haim.  

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN