Logo Torah-Box

Education : comment apprendre la gentillesse sans se faire "exploiter" ?

Rédigé le Dimanche 14 Août 2022
La question de Anonyme

Bonsoir Rav,

J'ai une question concernant l'éducation.

Mon fils est unique pour le moment, il a 6 ans Baroukh Hachem.

La question est la suivante : comment apprendre à son enfant les bonnes Midot (traits de caractère), la gentillesse, l'amour du prochain, le partage, etc., sans qu'il ne se fasse marcher dessus ? Comment gérer les deux tendances ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
347 réponses

Chalom,

Vous posez une question d'une importance fondamentale.

D'une part, la Torah nous demande de pratiquer le 'Hessed et de cultiver l'amour du prochain ("Tu aimeras ton prochain comme toi-même" Vayikra 19, 18) ; d'autre part, elle nous demande également de poser des limites saines à nos élans de bonté.

En effet, une personne constamment tournée vers ses propres besoins ne pourra pas accomplir d'actes de bontés. A l'inverse, une personne qui pratique le 'Hessed au point d'ignorer ses propres besoins finira par devenir la victime de son attitude ; elle risque de se faire exploiter et d'accepter des actes que même la Torah prohibe. 

Comme toujours en éducation, la meilleure leçon reste l'exemple personnel : plus vous incarnerez vous-même l'équilibre dans ces deux tendances, plus vous offrirez à votre progéniture l'occasion de s'imprégner naturellement de cet équilibre. 

Saisissez chaque occasion propice pour parler avec votre enfant de cette problématique : un copain lui demande systématiquement de lui prêter un jeu et vous détectez chez votre enfant une certaine lassitude ? C'est le moment idéal pour en discuter avec lui : vous comprenez ce qu'il ressent ; il a effectivement fait plaisir à Hachem en prêtant ses affaires mais il est aussi en mesure de dire stop lorsqu'il considère que le copain dépasse les limites. Il est donc tout à fait en droit de refuser après plusieurs fois où il a fait dûment preuve de 'Hessed.

Il est également essentiel de lui expliquer que certains domaines, notamment ceux de l'intimité, ne sont pas concernés par le 'Hessed : personne, pas même un adulte qu'il connait, n'a le droit de lui demander d'adopter une attitude contraire aux règles de la Tsni'out

En vous souhaitant beaucoup de Hatsla'ha dans l'éducation de votre (vos !) enfant(s).

Melékhet Chlomo - Lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage

Melékhet Chlomo - Lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage

Condensé de lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA