Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:57 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
13:38 : Heure de milieu du jour
19:17 : Coucher du soleil
20:01 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Etat d’Israël, Torah & sionisme

Rédigé le Mercredi 30 Juillet 2014
La question de Massyle L.

Chalom Kvod haRav,

Que répondre à ceux qui nous disent que les juifs n'ont pas le droit d'avoir un état avant la venue du Machia'h, en s'appuyant sur la Torah et le Talmud ?

Merci.

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
646 réponses

Chalom,

En guise d'introduction, je voudrais exposer quel est le régime politique que la Torah a prévu pour le peuple juif sur sa Terre.

On trouve dans les textes l'obligation de nommer des Juges (Choftim) et des "policiers" (Chotrim). Les juges rendant les jugements selon la lois de la Torah, et les "policiers" faisant appliquer ces décisions. Dans le système toranique, la société est organisée : lois, jugements, applications des peines, impôts, confiscations de biens (meubles, ustensiles, objets divers), ventes forcées de biens immobiliers, etc.

On y trouve aussi la notion de royauté, le premier étant le roi Chaoul, le dernier sera le roi Machia'h. Cependant, cette notion ne semble pas indispensable à la bonne marche de la société, elle est même l'objet d'une critique, tel que cela apparait dans le livre de Chmouel 1 (12, 11 à 14) : "Or, voyant que Nahach, roi des Ammonites, marchait contre vous, vous m'avez dit : "Non, c'est un roi qu'il nous faut", quand vous aviez pour roi l'Eternel, votre D.ieu ! Eh bien, voici ce roi que vous avez voulu, que vous avez sollicité ; le voici, D.ieu vous l'a donné, à condition que vous révériez l'Eternel ; que vous lui rendiez hommage et obéissance, que vous ne soyez point rebelles à sa parole, et que vous demeuriez, vous comme le roi qui vous gouverne, fidèles à l'Eternel, votre D.ieu".

Quoi qu'il en soit, la royauté en pouvait pas se transformer en dictature, le roi étant lui-même astreint à des lois contraignantes. En résumé, une monarchie de droit divin encadrée par des lois rigoureuses.

C'est selon ces structures que s'est conduit le peuple juif sur sa Terre depuis sa conquête du temps de Yéhochou'a jusqu'à la destruction du 2ème Temple il y a environ 2000 ans. Même en exil, les Juifs ont souvent pu vivre selon ces structures, parfois aidés par les autorités locales qui leur reconnaissaient le droit à une autonomie juridique.

Quant à rétablir un état souverain en Erets Israël alors que nous sommes (encore) considérés en situation d'exil, cela est beaucoup moins évident... Je tiens à préciser que l'Exil n'est pas conçu comme une simple réalité géographique ou politique mais aussi et même essentiellement d'ordre spirituel, les autres aspects n'étant que des conséquences. L'exil est avant tout une perte des valeurs, un manque de conscience, un éloignement de nos devoirs, la résultante étant la perte de notre souveraineté et de notre indépendance. L'Exil est un décret divin et aucune décision humaine ne peut y mettre fin.

Quoi qu'il en soit, l'Etat existe et même s'il ne nous satisfait pas complètement, il ne nous est pas interdit de nous organiser afin de nous protéger ou éduquer nos enfants selon nos idées.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD