Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:22 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:58 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022 à 21:36
Sortie du Chabbath à 22:58

Hiloulot du jour
Rabbi Menahem Mendel Schneerson (Loubavitch)
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 2 Juillet 2022

Fait-on une Azkara pour un bébé ?

Rédigé le Jeudi 21 Janvier 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Y a-t-il une Azkara à faire chaque année pour un nourrisson de presque 4 mois ?

Merci.

La réponse de Rav Gad ALLOUCHE
Rav Gad ALLOUCHE
117 réponses

Chalom Ouvrakha,

D’après le Choul'han 'Aroukh, on ne porte le deuil que pour la perte d’un bébé qui a atteint au moins 30 jours (30 fois 24 heures depuis sa naissance). Pour les Ashkénazes suivant le Rama, l’enfant doit avoir atteint 12 mois. Avant cela, les parents ne feront ni Kaddich, ni Chiva' (sept jours de deuil).

Pour un bébé qui a été en couveuse, on compte à partir de sa sortie de la couveuse.

Après cela, les parents et les frères et sœurs feront les Chiva' et Kaddich.

En ce qui concerne la Azkara, que ce soit le Rav Ovadia Yossef ou le Rav Elyashiv, ils ont répondu qu’il n’y a pas besoin de la faire tant que l’enfant décédé n’a pas atteint sa Bar Mitsva (ou Bat Mitsva pour une fille). Cependant, si les parents en ressentent le besoin, ils peuvent la faire.

Pourquoi ne fait-on pas d’Azkara ?

Car l’enfant n’a pas pu fauter puisqu’il n’était pas majeur ; c’est donc pour éviter de plonger une famille entière dans une tristesse qui n’est pas utile au défunt.

Il est à noter que le Rav Mazouz pense que la raison est du fait qu’avant, il était courant que les enfants décèdent en bas âge, mais aujourd’hui que c’est un évènement rare, on peut faire une Azkara.

Sources : Choul'han 'Aroukh Yoré Dé'a, 344, 4 et 374, 8 – Ma’ayan Omer, tome 4, p. 147 et 220, Guéchèr Ha'haïm tome 1, p. 119, Ich Matslia'h, p. 450, 'Hazon 'Ovadia tome 1, p. 545.

Qu’Hachem envoie la consolation pour toutes les personnes éprouvées et que l’on n'entende que des bonnes nouvelles !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gad ALLOUCHE