Logo Torah-Box

Frapper son cœur pendant les supplications

Rédigé le Lundi 4 Janvier 2016
La question de Ouriel P.

Bonjour Rav,

Pourquoi, pendant les Ta'hanounim, est-ce que l’on frappe légèrement du poing le cœur ?

Merci beaucoup !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Durant la prononciation de chacun des mots du Vidouy [Ta'hanoun], on frappe une fois sur la poitrine au niveau du cœur : pas plus haut ni plus bas, pas à droite ni à gauche.

La raison mentionnée dans les écrits des décisionnaires est la suivante :

Le cœur est l'un des explorateurs du corps et l'attire vers la faute.

Les yeux voient, le cœur convoite, puis les membres commettent la faute. Voir Rachi sur Bamidbar, chapitre 15, verset 40.

Le cœur est, donc, "responsable" et "fautif". C'est pourquoi nous le "frappons" ! Voir Michna Broura, chapitre 607, fin du passage 11.

Le Ben Ich 'Haï, première année, Parachat Ki Tissa, Halakha 3 rapporte la raison qui vient d'être mentionnée, mais affirme qu'il y a une raison bien plus profonde selon la Kabbale. Voir Kaf Ha'haïm, chapitre 131, passage 5.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Michna Beroura, Ben Ich 'Haï, Kaf Ha'haïm.
Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Commentaire de Kehati dans un langage simple et clair sur la Michna Baba Batra. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN