Aujourd'hui à Paris
07:14 : Mise des Téfilines
08:16 : Lever du soleil
13:36 : Heure de milieu du jour
18:54 : Coucher du soleil
19:39 : Tombée de la nuit

Paracha Berechit
Vendredi 25 Octobre 2019 à 18:24
Sortie du Chabbath à 19:30


Hiloulot du jour
Rav Eliezer Papo (Pélé Yoets)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Influence des parents sur des enfants nés sous FIV

Rédigé le Jeudi 1er Septembre 2016
La question de Eric G.

Bonjour,

Il y a une question qui m'interpelle concernant les enfants nés d'une fécondation "In Vitro".

J'ai en tête que, lorsque le couple fait un enfant, la pureté de leurs intentions et de leur amour va être déterminant pour le choix de l'enfant qui va naître... même s'il est dit que c'est l'enfant qui choisit ses parents.

Mais quand l'enfant est fécondé par le biais d'une intervention médicale, "In Vitro", qu'en est-il ? En quoi les parents influent-ils ?

Merci de m'éclairer sur ce point.

Bien cordialement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16740 réponses

Bonjour,

Ce que vous mentionnez au début de votre question est rapporté dans l’un des nombreux écrits du Ramban - Rabbi Moché Ben Na’hman [1194-1270], la « Iguéret Hakodech » ainsi que dans les chapitres 1, 3, 4 du « Cha'ar Hakédoucha » rédigé par le Raavad - Rabbi Avraham ben David [1120-1198].

Lorsque l’enfant est le fruit d’une intervention médicale en milieu hospitalier, les parents ont tout de même la possibilité et le devoir de prier pour l’enfant durant toute la période de gestation [et pourquoi pas au moment de l’intervention].

Voir fin de la « Iguéret Hakodech » rapportée dans Pit’hé Mégadim, page 503 [cette partie ne se trouve pas dans toutes les éditions de la « Iguéret Hakodech »].

Il va sans dire qu’il repose sur les parents de prier pour « l’embryon » même si la grossesse est suite à un processus naturel.

N.B.

Cette réponse concerne uniquement une intervention médicale conforme à la Halakha :

1. Le liquide séminal est celui du mari et non celui d’un autre homme - 2. Les ovules sont ceux de la femme.

Pour toute autre éventualité, il faut obligatoirement contacter un Rav compétent au préalable.

Voir Iguerot Moché - Even Haézer, volume 1, question 71 et volume 2, questions 11 et 18.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur