c Question au Rav : J'ai emprunté une bouteille de vin sans en connaitre la valeur

J'ai emprunté une bouteille de vin sans en connaitre la valeur

Rédigé le Mercredi 22 Septembre 2021
La question de Philippe M.

Bonjour,

Un voisin qui empreinte une bouteille de vin chez son voisin sans savoir la valeur de cette bouteille et lorsqu'il veut rembourser son voisin, la valeur est de 400 shekels.

La personne est choquée du prix de cette bouteille et dit qu'elle n'aurait jamais pris cette bouteille de vin si elle connaissait le prix avant.

Qui est le responsable et doit-il rembourser le prix de cette bouteille ?

Merci pour votre réponse avec des sources.

La réponse de Rav Its'hak BELLAHSEN
Rav Its'hak BELLAHSEN
78 réponses

Bonjour,

Beaucoup d'encre a déjà coulé pour argumenter ou réfuter les avis proposés pour cette question célèbre.

Pour en venir au but, plusieurs décisionnaires ont déjà tranché ce cas même :

- Le Rav Its'hak Zilbertein dans son ouvrage 'Hachouké 'Hémed (Yébamot 63b),

- Le Rav Chlomo Zafrani rapporté dans l'ouvrage Yavo Yédid ('Hochen Michpat 75),

- Le Rav Tsvi Chpits dans son ouvrage Michpété Hatorah (1,41).

Les trois sont du même avis : il ne faudra pas payer le prix réel de la bouteille, mais le prix maximal d'une bouteille attendue de son voisin.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Its'hak BELLAHSEN