Logo Torah-Box

L'école a oublié de me réclamer la scolarité

Rédigé le Jeudi 23 Juin 2022
La question de Anonyme

Bonjour,

J'ai oublié de donner le chèque pour la garderie de mon fils pour l'année écoulée.

Je viens de voir que je l'avais gardé, mais l'école ne me réclame rien par oubli.

Dois-je le leur rappeler et payer ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39027 réponses

Bonjour,

Vous avez l'obligation de rappeler à la direction que vous êtes redevable de la scolarité et bien entendu, de vous acquitter de votre dette.

Explications :

Mis à part le fait qu'il est obligatoire de payer ses dettes [Ketoubot 86a], vous avez l'obligation de rappeler à la direction de l'école [ayant oublié la dette mais ne s'en n'est pas désespérée - Yéouch Be'hov] que vous leur êtes redevable de la scolarité annuelle. En agissant de la sorte, vous accomplissez également la Mitsva consistant à restituer une perte. Chémot, chapitre 23, verset 4 et Dévarim, chapitre 22, verset 1.

Cette Mitsva s'applique à toutes situations où l'on peut intervenir, physiquement ou verbalement, pour éviter une perte à son prochain.

D'autre part, la Torah nous demande d'aimer son prochain comme soi-même. Vayikra, chapitre 19, verset 18. Donc, ce qui est haïssable pour vous, il est interdit de le faire aux autres.

L'auteur du Tachbets Katan [Rabbi Chimchon Bar Rabbi Tsadok] a rassemblé 590 décisions Halakhiques qu'il apprit en étant aux côtés de son maître, le Maharam [Rabbi Meïr] de Rothenburg [1215-1293]. La décision 495 est :

Si [A] sait que [B] doit de l'argent à [C] mais que [C] a oublié la dette; [A] a l'obligation de dire / rappeler à [C] que [B] lui doit de l'argent. S'il en est ainsi pour [A] qui, lui-même, n'est pas redevable, à plus forte raison qu'il en sera de même pour [B] qui, lui, est vraiment redevable envers [C].

A ce sujet, voir aussi, Choul'han 'Aroukh - 'Hochen Michpat, chapitre 98, Halakha 1, Rama sur Choul'han 'Aroukh - 'Hochen Michpat, chapitre 163, Halakha 3 au nom du Maharik, Chorech 3 ainsi que la note du Taz, 'Hakham Tsvi, réponse 144 et Katit Lamaor - Hachavat Avéda, page 60.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Bien dans son corps, bien dans son âme d'après le Rambam

Bien dans son corps, bien dans son âme d'après le Rambam

Compilation et explications des recommandations médicales du Rambam. Philosophe, homme de sciences mais également décisionnaire et médecin, Maïmonide nous enseigne comment être « Bien dans son corps, bien dans son âme ». 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN