Paracha Tsav
Fête actuelle : Pourim
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

La Shoah, pourquoi ?

Rédigé le Mardi 1er Mars 2016
La question de Moshe M.

Chalom Rav,

La question qui revient souvent sur le sujet de la présence de D.ieu pendant la Shoah.

Vous avez publié une longue vidéo sur ce sujet, où le Rav justifiait l'extermination des Juifs par l'assimilation.

C'est peut-être vrai en Allemagne, mais pourquoi en Pologne, trois millions de juifs en grande partie 'Hassidim avec leurs enfants, leur Rebbé qui servaient Hachem dans une foie parfaite ? Je crois qu'on aurait du mal à nous mesurer à eux.

Pourquoi D.ieu se suffit de dix justes pour sauver Sodom et Gomor ?

On fait souvent référence à la destruction des deux Temples; mais il me semble que ça n'a rien à voir.

A l'époque, c'était la coutume de négocier, d'assiéger, de conquérir, de massacrer, parfois de faire des esclaves; rien à voir avec l'anéantissement de notre peuple par les nazis qui poussaient l'horreur en faisant massacrer des malheureux par des juifs.

Merci pour votre aide.

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
3695 réponses

Chalom Ouvrakha,

Lorsqu'on parle de la Shoah, on ne peut pas "justifier", mais seulement essayer de comprendre ce qui nous est possible de comprendre.

Nous avons un devoir, une responsabilité, d'en tirer des conclusions, car celui qui n'apprend pas de l'histoire est condamné à la répéter, à D.ieu ne plaise.

Le Rambam nous enseigne qu'un homme qui déclare qu'un événement douloureux de l'histoire est le résultat de mauvais concours de circonstance, est un homme cruel, car il ne se remet pas en question et met tout sur le compte du hasard, et, en cela, il appelle l'événement à se reproduire; c'est donc en cela qu'il est cruel envers le monde et envers sa propre personne.

A l'époque de la Shoah, l'assimilation était terrible, pas seulement en Allemagne, mais aussi en Pologne, et dans toute l'Europe centrale et l'Europe de l'est, tous les pays qui ont été touché par l'expansion de la "Haskala", prônant la culture laïque et l'intelligence humaine comme une fin en soi et un idéal.

Au nom de cet idéal, les Nazis ont fait des expériences "médicales" d'une atrocité qui dépasse l'entendement sur des femmes et des enfants juifs. C'est à cet idéal que les juifs d'Europe voulaient s'associer en quittant les Yéchivot et la pratique du judaïsme, pour rejoindre l'université laïque.

Je vous suggère d'ouvrir la Parachat Ki Tavo (dans le Séfer Dévarim) et de lire tous les avertissements que nous avons reçus si nous décidions de quitter la Torah pour ressembler aux Goyim.

En ce qui concerne la poignée de juifs qui étaient restés fidèles à la Torah, il faut savoir que, lorsque D.ieu décide de voiler Sa face, tout le peuple juif en paye les pots cassés. Le peuple juif est à l'image d'un seul et même corps : même si un seul membre est affecté, tout le corps en souffre.

En ce qui concerne Sodom et Gomor, remarquez bien qu'Avraham Avinou a du prier et même supplier Hachem pour que la ville soit sauvée par le mérite de dix justes, et ceci était associé au mérite d'Avraham Avinou lui-même, ce qui prouve bien que, normalement, les choses ne fonctionnent pas comme cela.

La sauvagerie et la cruauté des ennemis du peuple d'Israël n'a pas changé depuis la destruction du Temple jusqu'à aujourd'hui, la seule différence est qu'aujourd'hui (et déjà à l'époque de la Shoah), cette sauvagerie est déguisée par des idéaux, des justifications perfides et mensongères. Mais, essentiellement, rien n'a changé. Cela fait peur à dire, mais c'est la vérité. Nous sommes entourés de bêtes sauvages douées d'intelligence humaine, et si ça n'était pas D.ieu qui nous protégeait, cela fait longtemps qu'ils n'auraient fait de nous qu'une bouchée.

Pour conclure, "les choses cachées appartiennent à D.ieu, mais les choses dévoilées nous appartiennent à nous et à nos enfants jusqu'à la fin des temps, afin de mettre en pratique toutes les paroles de la Torah" (Dévarim 29, 28).

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Rabbi Moché Ben Maimon (Rambam).
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB
Haut de page