Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:19 : Mise des Téfilines
08:29 : Lever du soleil
12:42 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 9 Décembre 2022 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:48
Afficher le calendrier

Les petits papiers dans le Kotel ou sur la tombe du Tsadik

Rédigé le Mardi 1er Mars 2022
La question de Simon B.

Bonjour Rav,

D'où vient la coutume d'écrire un "Pan" et de le déposer sur la tombe d'un Tsadik ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
33062 réponses

Bonjour,

Vous faites allusion au Pidyon Néfech, le fameux message rédigé par le 'Hassid / l'élève, et envoyé à son Rabbi / maître.

Dans ce message, le 'Hassid / l'élève implorent la miséricorde divine en priant le Rabbi / maître d'intervenir en leur faveur auprès du Créateur du monde. Voir Iguérot Kodech, volume 4, page 424.

1. Rabbi Chnéor Zalman de Lyadi [1745-1813], l'auteur du Choul'han 'Aroukh Harav, du Tanya, etc. mentionne une coutume "semblable" dans l'une de ses fameuses lettres ayant paru à la page 4 de l'ouvrage Méa Chéarim.

2. Rabbi Avraham Falaggi écrit à propos de Rabbi 'Haïm Benattar [1696-1743], l'auteur du fameux commentaire sur la Torah - Or Ha'haïm qu'il transmit à son élève un morceau de papier dans lequel il inscrit une prière pour bénéficier d'une Parnassa. Ce morceau de papier devait être placé entre les pierres du Kotel. D'après certains, cet élève était Rabbi 'Haïm Yossef David Azoulay - le 'Hida [1724-1806].

3. Le Rav Chmouel Rabinovitcz explique : lorsque nos ancêtres n'avaient pas la possibilité de se déplacer vers le Kotel, ils envoyaient un morceau de papier afin qu'il soit placé dans le Kotel, où il y a une présence de la Chekhina toute particulière. En cas de force majeure, l'écriture était considérée comme la prononciation d'une prière. Cette coutume a été adoptée même lorsqu'il s'agit de prières que l'on désire réciter sur la tombe d'un Tsadik.

Pour des détails supplémentaires, voir Tsits Eliézer, volume 10, réponse 5, Cha'aré Tsion, volume 1, réponse 5, Beth Aharon Véisraël, volume 95, année 16, pages 68 [676]-72 [680].

4. Vraisemblablement, ce qui vient d'être dit est à l'origine de la coutume mentionnée dans votre question.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN