Logo Torah-Box

Les pleurs dans les yeux d'Its'hak

Rédigé le Mardi 3 Janvier 2017
La question de Steven A.

Bonjour Rav,

Pourquoi les pleurs sont tombés spécialement dans les yeux d'Its'hak et pas ailleurs, sur le front, ou autre ?

Serait-ce par "mesure pour mesure " : sa soumission les a fait pleurer, donc il a perdu sa vue ?

Chabbath Chalom Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38745 réponses

Bonjour,

Le Midrash que vous mentionnez dans votre question se trouve dans le Midrash Rabba, chapitre 65, passage  10 sur Béréchit.

Dans certaines éditions de Rachi, il est rapporté sur Béréchit, chapitre 27, verset 1.

En voici, l’une des explications :

Lors de la ‘Akéda, les cieux se sont ouverts et les anges ont versé des larmes.

Its’hak Avinou a levé ses yeux et a « contemplé la splendeur de la présence divine », chose qu’il n’aurait pas dû faire.

A cet instant, il devint passible de mort.

Voir Chémot, chapitre 33, verset 20.

Il aurait dû réagir comme Moché Rabbénou face au buisson ardent : « Se cacher la face ».

Voir Chémot, chapitre 3, verset 6.

Les larmes des anges [d’après certains textes, trois] atteignirent ses yeux afin qu’il perde la vue à la fin de ses jours. Voir Béréchit, chapitre 27, verset 1.

Celui qui est atteint de cécité est considéré comme mort.

Voir Pirké Dérabbi Eliezer, chapitre 32 [dans certaines éditions : chapitre 31] et Yefé Tohar sur Midrash Rabba précité.

La sentence a, donc, été « appliquée ».

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

A'hat Chaalti 2

A'hat Chaalti 2

Tome 2 d'un Best-seller en Israël ! Une compilation de problématiques du quotidien soumises au Rav Zylberstein. Le lecteur est mis à contribution afin de trouver la réponse selon la loi juive.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN