Aujourd'hui à Paris
07:07 : Mise des Téfilines
08:15 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
17:00 : Coucher du soleil
17:50 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 27 Novembre 2020 à 16:40
Sortie du Chabbath à 17:51
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Mariage forcé, interdit ?

Rédigé le Mercredi 21 Octobre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je viens d'entendre dans un cours de Torah-Box disant que la Torah interdit les mariages forcés. Où est-ce écrit ?

Et que répondre à certaines personnes soit disant religieuses qui ont voulu par le passé me convaincre et même me forcer à me marier avec quelqu'un que je ne voulais pas, avec, comme argument, que soi-disant, si D.ieu me l'a envoyé en Chidoukh, c'est que c'est mon Zivoug ?

Je suis encore outrée d'un tel comportement.

J'attends avec impatience votre réponse.

Je vous remercie d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23073 réponses

Bonjour,

Le mariage forcé est interdit. Ceci est mentionné dans le Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 42, Halakha 1. Voir, également, Rachi sur Béréchit, chapitre 24, verset 57 à propos de Rivka Iménou.

Vous écrivez : "Et que répondre à certaines personnes soit disant religieuses qui ont voulu par le passé me convaincre et même me forcer à me marier avec quelqu'un que je ne voulais pas, avec, comme argument, que soi-disant, si D.ieu me l'a envoyé en Chidoukh, c'est que c'est mon Zivoug ?"

Réponse : vous avez parfaitement raison. Cependant, il faut savoir que, parfois, la jeune fille ou le jeune garçon opposent un refus pour des raisons injustifiées ou insuffisantes, c'est pourquoi, ils ne sont pas compris par leur entourage. Mais en aucun cas, il faut pousser ou forcer en direction d'une proposition quelconque.

Il est possible de proposer en essayant de convaincre à l'aide d'arguments lumineux, certes, mais jamais on ne doit imposer. L'expérience a prouvé que lorsque ce n'est pas "catastrophique", ce n'est pas, toujours, "bénéfique".

Il faut, tout de même, juger favorablement ceux qui vous "forcent" d'une manière "incompréhensible", car, pareillement à une maman qui oblige son enfant à absorber un médicament, on vous oblige à accepter ce que l'on pense être bon.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Choul'han Aroukh - Even Haézer.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN