Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Payer le Chadkhan, obligatoire ?

Rédigé le Lundi 29 Mai 2017
La question de Jessica Z.

Bonjour,

J'aimerais connaître les sources (Halakha ou Minhag) sur la rémunération ou non de son Chadkhan en cas de mariage.

Est-ce une obligation ? Y a-t-il un montant minimum ? Est-ce grave si on ne donne pas ? Est-il en droit de nous réclamer de l'argent ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18471 réponses

Bonjour,

1. Vous écrivez :

« J'aimerais connaître les sources (Halakha ou Minhag) sur la rémunération ou non de son Chadkhan en cas de mariage ».

Réponse :

Selon la Halakha, le Chadkhan rend un service qui doit être rémunéré [« Tout travail mérite salaire »].

Voir : Choul'han ‘Aroukh - ‘Hochen Michpat, chapitre 87, Halakha 39, Choul'han ‘Aroukh - ‘Hochen Michpat, chapitre 264, Halakha 4, Biour Hagra, passage 13 sur Choul'han ‘Aroukh - ‘Hochen Michpat, chapitre 185, Biour Hagra, passage 13, sur Choul'han ‘Aroukh - ‘Hochen Michpat, chapitre 264, Michepeté Hatorah, volume 2, question 31, Limkhassé ‘Atik [édition 5773], fin de la Paracha ‘Hayé Sarah.

Il y a quelques exceptions. Voir plus bas, paragraphe 5.

2. Votre seconde question est :

« Est-ce une obligation ? »

Réponse :

Oui, c’est une obligation !

3. Votre troisième question est :

« Y a-t-il un montant minimum ? »

Réponse :

Généralement, la somme est plus ou moins fixe. Elle peut varier de 800 à 1000 dollars.

En France, les prix peuvent être légèrement différents.

4. Votre quatrième question est :

« Est-ce grave si on ne donne pas ? »

Réponse :

Si, selon la Halakha, on a l’obligation de payer le Chadkhan ou la Chadkhanit et qu’on ne leur donne pas leur salaire, c’est une faute très grave.

Les Posskim [décisionnaires] compare cela à du vol et bien plus que cela. De nombreux couples n’ont eu le mérite d’avoir des enfants que lorsque le Chadkhan ou la Chadkhanit ont perçu leur salaire.

5. Votre cinquième question est :

« Est-il en droit de nous réclamer de l'argent ? »

Réponse :

Si le Chadkhan, le garçon et la fille font partie d’une communauté où il est habituel de faire un Chiddoukh gratuitement : le Chadkhan ne peut pas réclamer une rémunération.

Si le garçon fait partie d’une communauté où il est habituel de faire un Chiddoukh gratuitement mais pas la fille : le Chadkhan recevra une rémunération, uniquement de la fille.

Attention : de nos jours, il faut être prudent, car la rémunération pour un Chiddoukh devient, au fur et à mesure, une habitude nationale - toutes communautés confondues.

Il y a de nombreux autres détails à ce sujet.

Si vous avez le moindre doute, il est indispensable de régler le conflit sans plus attendre.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur