Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:47 : Mise des Téfilines
06:07 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:28 : Coucher du soleil
22:23 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Pourquoi ne pas appeler un converti "Ben Israël Avinou" ?

Rédigé le Lundi 22 Mars 2021
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Avraham a eu deux fils, Isaac et Ismaël.

Les descendants d’Ismaël sont, il me semble, les arabes. Les arabes sont donc des "Ben Abraham Avinou".

Après une conversion, le converti est appelé "Ben Avraham Avinou", mais pourquoi n'est-il pas appelé "Ben Israël Avinou" ? Cela montrerait qu’ils est passé de non-juif à juif ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
86 réponses

Chalom,

Bien qu'Avraham Avinou ait eu d'autres enfants, c'est exclusivement Its'hak qui est considéré comme sa descendance : "Car Its'hak sera appelé pour toi descendance" [Béréchit 21, 12]. En hébreu, cela s'écrit : "Ki its'hak...", ce qui se lit littéralement : "Car dans Its'hak". Nos Sages expliquent que ce préfixe ("Beth"), apparemment superflu, vient également exclure 'Essav ("dans Its'hak, mais pas tout Its'kak"). Ainsi, seuls les juifs (issus de Ya'acov Avinou) sont appelés "les descendants d'Avraham" [cf. Nédarim 31a et Sanhédrin 59b].

Aussi, en étant appelé "Ben Avraham Avinou", cela montre bien que le converti est passé de non-juif à juif.

Mais pourquoi le rattacher précisément à lui, et non à Ya'acov (ou à Itc'hak) ?

Dans sa lettre à Rabbi 'Ovadia Haguèr [Téchouva n°293], le Rambam explique bien que le parcours d'Avraham Avinou est le modèle de tous les convertis futurs, d'où ce rattachement.

Voici ce qu'il écrit :

"Abraham notre père a enseigné à tous les peuples et les a fait réfléchir. Il leur a fait connaître le chemin de la vérité et l'unité de D.ieu. Il a rejeté les idoles et a renié leurs services. Il a placé tout un groupe sous les ailes de la Providence. Il a enseigné et prescrit à ses enfants et ceux de sa maison de garder la voie de D.ieu, comme il est écrit : « Car je l'ai connu afin qu'il ordonne à ses enfants et sa maison à sa suite, et ils garderont le chemin de D.ieu » (Béréchit 18, 19).

C'est pourquoi, quelle que soit la génération, quiconque se converti et reconnaît l'unité divine est élève d'Abraham et ses enfants, comme il est dit dans la Torah : « Si Je l'ai distingué, c'est pour qu'il prescrive à ses fils et à sa maison après lui d'observer la voie de l'Éternel, en pratiquant la vertu et la justice (…) » (Ibid). De même qu'il a rapproché les hommes de sa génération par son verbe et son étude, il a approché quiconque se convertira selon les commandements qu'il a ordonnés à ses enfants et sa maisonnée.

Donc, Abraham est le père de ceux qui suivent son chemin. C'est un père pour ses élèves, c'est à dire pour tous les convertis (...)".

[Cf. également le Rama, Ora'h 'Haïm 139, 3, avec l'éclaircissement du Michna Beroura, note 11.]

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN