Aujourd'hui à Paris
06:47 : Mise des Téfilines
07:53 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:15 : Coucher du soleil
18:03 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Roch Hachana : pourquoi tremper la pomme dans le miel ?

Rédigé le Mercredi 5 Octobre 2016
La question de Sarah C.

Bonjour Rav,

Pourquoi trempe-t-on spécialement la pomme dans le miel et pas un autre fruit ?

Chana Tova !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17034 réponses

Bonjour,

La coutume consistant à consommer de la pomme trempée dans du miel est mentionnée dans le Tour, à la fin du chapitre 583 et dans le Rama sur Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 583, Halakha 1.

Première raison

Généralement, les feuilles de tous les arbres fruitiers apparaissent avant le fruit.

Le pommier fait exception à la règle : ces fruits apparaissent avant les feuilles.

Voir Talmud Chabbath 88a.

Les feuilles font allusion à l’étude.

Les fruits [l’essentiel] font allusion à l’accomplissement des Mitsvot. Pirké Avot, chapitre 1, Michna 17.

Ceci rappelle la soumission de nos ancêtres lorsqu’ils s’écrièrent « Na'assé Vénichma » - « Nous ferons [d’abord] et nous obéirons / chercherons à comprendre », au moment où Moché Rabbénou leur proposa la Torah. Voir Chémot, chapitre 24, verset 7 et les différents commentateurs sur ce verset.

En consommant la pomme, nous évoquons ce grand mérite qui, en ce jour, est censé nous apporter beaucoup de bien [si l’on fait les efforts de suivre le chemin qu’ils nous ont tracé].

Seconde raison

Les feuilles sont censées protéger les fruits.

Les pommes apparaissant avant les feuilles « montrent » qu’elles n’ont pas besoin de cette protection, car elles sont « assurées » d’être en sécurité et à l’abri de tout dommage.

De même, nos ancêtres et nous, par la suite, avons accepté les Mitsvot, car nous étions certains qu’aucun mal ne pouvait nous atteindre en acceptant la Torah.

En consommant la pomme trempée dans du miel [la Torah est plus douce que le miel - Téhilim 19, verset 11], nous devons nous imprégner de cette idée si importante.

Une telle soumission inconditionnelle est un immense mérite en ce jour de Roch Hachana.

Troisième raison

Selon la Kabbale, le pommier, par l’agréable odeur de ses fleurs, fait allusion au Gan Eden. Voir Talmud Ta'anit 29b, Darké Moché, passage 3 et Pricha sur Tour chapitre 583.

De même, le Maître du monde est comparé à la pomme. Voir Chir Hachirim, chapitre 2, verset 3.

Je n’ai pas encore mérité de percer les secrets cachés dans ces références.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Chana Tova !

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur