Logo Torah-Box

Synagogue pour une femme, à éviter !?

Rédigé le Lundi 1er Septembre 2014
La question de Odelia A.

Bonjour,

Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour le travail magnifique que fait Torah-Box ! Vous m'avez beaucoup aidé à faire de plus en plus la Torah et les Mitsvot.

Mais je ne peux m'empêcher de réagir après avoir lu dans une de vos réponses :

"Rappelons, qu'il est préférable pour une femme de ne pas venir à la synagogue, s'il est possible qu'un homme porte son regard sur elle. Sa prière à la maison aura une beaucoup plus grande valeur aux Yeux de L'Eternel !"

Je trouve ça super grave, les femmes ont aussi une importance et ne doivent pas être enfermées. Une femme qui se rend à la synagogue est généralement Tsniout.

Alors déjà qu'elle prend sur elle la Tsniout (ce qui est très dur !), elle doit en plus se priver d'aller à la synagogue écouter la Torah ou juste kiffer prier avec des chants, sentir la ferveur de la prière grâce à tous les gens qui prient en même temps à la synagogue sous prétexte qu'un homme n'est pas capable de se faire des films en la regardant à la sortie de la synagogue habillée TSNIOUT !!!!

Je trouve ça vraiment grave de dire ce genre de choses.

Et vous devriez faire attention car Torah-Box est censé attirer les Bné Israël vers la Torah, mais là ce genre de réponses me donnent envie de reculer plus qu'autre chose !!

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
741 réponses

Chalom Odélia,

Merci pour vos encouragements, ils sont très appréciables !

Je peux comprendre que la réponse que vous citez vous ait surprise car elle va peut-être à contre-courant d'idées admises mais erronées. Je crois en effet que la Tsniout est en général mal comprise et souvent mal vécue...

Pourquoi la Tsniout ?

Qui vendrait une Rolex dans un marché ambulant ?

"La Joconde" est-elle surprotégée dans un musée ou exposée à tous sur la place publique ?

La reine d'Angleterre fait-elle la une des magazines "people" en maillot de bain ?

Le verset des Psaumes (45, 14) : "Toute resplendissante est la fille du roi dans son intérieur..." donne le ton : la fille juive est la fille du Roi, c'est une princesse à qui sied l'intériorité, synonyme de profondeur et de grandeur.

La Tsniout ne vient pas rabaisser la femme juive mais bien au contraire, témoigner de sa grande valeur. La Torah l'a dispensée des Mitsvot positives liées au temps car elle a la possibilité de servir Hachem et d'être proche de Lui sans avoir besoin de toutes les Mitsvot auxquelles l'homme est astreint. Elle n'a pas besoin de séparer le sacré et le profane, car pour elle, TOUT est sacré, son corps ne vient pas en contradiction avec son spirituel (comme c'est le cas de l'homme) en l'éloignant des Mitsvot. Cet "outil" formidable de service divin se doit d'être dans son écrin (sa maison, ses vêtements) pour conserver toute sa valeur. Dans le cas contraire, il est dévalorisé et il n'est pas nécessaire d'expliquer plus, les femmes le savent bien.

La Tsniout et la séparation hommes / femmes n'est en rien discriminatoire envers ces dernières, ces principes font partie de la sainteté du peuple juif, elles nous donnent le mérite de faire résider parmi nous la "Chékhina" - Présence Divine. La sainteté n'est pas pour nous une vague idée, c'est un mode de vie, un idéal.

Concernant la synagogue, il n'y a aucun problème à ce qu'une femme s'y rende si elle estime y prier mieux et cela constitue même un effort considérable de sa part puisqu'elle n'y est pas astreinte. Mais elle ne serait en rien critiquable de prier chez elle. Les femmes qui constituent des modèles pour le peuple juif au cours des siècles, ne se sont pas distinguées par leur présence aux offices mais par leur discrétion (qui ne diminuait en rien leur dimension de femme juive authentique).

Enfin, vous prétendez que les femmes qui se rendent à la synagogue connaissent et appliquent en général les Halakhot de Tsniout. Mais je ne suis pas certain (par expérience) qu'elles soient toutes capables de répondre à des questions "basiques" à ce sujet : quelle doit être la longueur minimum d'une jupe en position assise ? Quelles sont les limites de l'encolure ? Quelle est la définition d'un habit "moulant" ? Est-il permis de laisser dépasser des cheveux du Kissouy ? Quelles sont les perruques permises ?

Si encore il y avait deux entrées (et donc sorties) distinctes du lieu de culte, cela ne serait pas trop gênant, mais comme la plupart du temps, l'accès est unique, cela génère une promiscuité indésirable à la fin des offices et dans ce cas, effectivement, "il est préférable pour une femme de ne pas venir à la synagogue, s'il est possible qu'un homme porte son regard sur elle. Sa prière à la maison aura une beaucoup plus grande valeur aux Yeux de L'Eternel !"

Qu'Hachem nous bénisse de Sa Sagesse pour que nous puissions comprendre et appliquer Ses lois !

A'hat Chaalti 1

A'hat Chaalti 1

Tome 1 d'un Best-seller en Israël ! Une compilation de problématiques du quotidien soumises au Rav Zylberstein. Le lecteur est mis à contribution afin de trouver la réponse selon la loi juive.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD