Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:25 : Coucher du soleil
18:15 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24

Hiloulot du jour
Rav Chalom Mordékhaï Schwadron (Maharcham)
Afficher le calendrier

Voyager sans son mari la première année de mariage

Rédigé le Lundi 22 Juillet 2019
La question de Rachel C.

Bonjour Rav,

Je viens de me marier Baroukh Hachem et j'ai le mariage d'une amie en septembre à l'étranger.

Malheureusement, à cause du boulot, mon mari ne peut m'y accompagner et j'ai entendu que c'était interdit de passer même une nuit sans lui la première année.

Pouvez-vous me dire la Halakha à ce sujet ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28868 réponses

Bonjour,

1. L’interdiction que vous mentionnez n’existe pas. Donc, vous n’avez rien à craindre.

Voici les détails essentiels à ce sujet :

2. Durant la première année suivant le mariage, le ‘Hatan ne peut pas quitter sa Kalla sans sa permission étant donné qu’il a un devoir, tout spécial, de la réjouir.

3. Si le ‘Hatan obtient la permission de sa Kalla, il n’y a plus le moindre problème.

4. Si c’est la Kalla qui doit voyager, c’est une forme de renoncement à l’honneur qui lui est dû. Cela n’est absolument pas problématique [c’est votre cas].

5. L’interdiction de quitter le foyer durant la première année est en vigueur uniquement s’il s’agit d’une « longue durée - de nombreux jours », mais pour une « courte durée - quelques jours », cela est permis.

Voir Séfer Ha’hinoukh, Mitsva 582 et Bétsel Ha’hokhma, volume 4, question 72, passage 7.

6. La différence entre « longue durée - de nombreux jours » et « courte durée - quelques jours » n’est pas mentionnée clairement dans les écrits de nos maîtres.

Pour 2-3 jours, il n’y a pas d’interdiction. Voir l’ouvrage Naki Yihyé [anonyme], page 41, Halakha 47.

7. S’il s’agit d’une Mitsva et que la femme accepte de renoncer, de plein gré, à l’« honneur » qui lui est dû, il est permis au mari de voyager pour une plus longue période. Voir Beth ‘Hatanim [Rav Moché Paniri], volume 2, chapitre 20, Halakha 13.

8. A son retour, le mari offrira un joli cadeau à sa femme afin d’être certain qu’elle a vraiment pardonné l’absence de tout son cœur !!!

Je suis à votre entière disposition pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN