Logo Torah-Box
Etude sur Texte

Traité Békhorot

Chapitre 8 - Michna 1

Newsletter Michna du Jour

Pour recevoir quotidiennement la Michna du Jour en vidéo, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous.

יֵשׁ בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְאֵינוֹ בְּכוֹר לַכֹּהֵן,
בְּכוֹר לַכֹּהֵן וְאֵינוֹ בְּכוֹר לְנַחֲלָה,
בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְלַכֹּהֵן,
יֵשׁ שֶׁאֵינוֹ בְּכוֹר לֹא לְנַחֲלָה וְלֹא לַכֹּהֵן.
אֵיזֶהוּ בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְאֵינוֹ בְּכוֹר לַכֹּהֵן?
הַבָּא אַחַר הַנְּפָלִים שֶׁיָּצָא רֹאשׁוֹ חַי,
וּבֶן תִּשְׁעָה שֶׁיָּצָא רֹאשׁוֹ מֵת,
וְהַמַּפֶּלֶת כְּמִין בְּהֵמָה חַיָּה וָעוֹף,
דִּבְרֵי רַבִּי מֵאִיר;
וַחֲכָמִים אוֹמְרִים:
עַד שֶׁיְּהֵא בּוֹ מִצּוּרַת הָאָדָם.
הַמַּפֶּלֶת סַנְדָּל, אוֹ שִׁלְיָא, וְשָׁפִיר מְרֻקָּם,
וְהַיּוֹצֵא מְחֻתָּךְ,
הַבָּא אַחֲרֵיהֶן,
בְּכוֹר לְנַחֲלָה,
וְאֵינוֹ בְּכוֹר לַכֹּהֵן.
מִי שֶׁלֹּא הָיוּ לוֹ בָּנִים,
וְנָשָׂא אִשָּׁה שֶׁכְּבָר יָלְדָה,
עוֹדָהּ שִׁפְחָה וְנִשְׁתַּחְרְרָה,
עוֹדָהּ נָכְרִית וְנִתְגַּיְּרָה,
מִשֶּׁבָּאת לְיִשְׁרָאֵל יָלְדָה,
בְּכוֹר לְנַחֲלָה, וְאֵינוֹ בְּכוֹר לַכֹּהֵן.
רַבִּי יוֹסֵי הַגְּלִילִי אוֹמֵר:
בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְלַכֹּהֵן,
שֶׁנֶּאֱמַר (שמות יג, ב):
"פֶּטֶר כָּל רֶחֶם בִּבְנֵי יִשְׂרָאֵל",
עַד שֶׁיִּפְטְרוּ רֶחֶם מִיִּשְׂרָאֵל.
מִי שֶׁהָיוּ לוֹ בָּנִים,
וְנָשָׂא אִשָּׁה שֶׁלֹּא יָלְדָה,
נִתְגַּיְּרָה מְעֻבֶּרֶת,
נִשְׁתַּחְרְרָה מְעֻבֶּרֶת,
יָלְדָה הִיא וְכֹהֶנֶת,
הִיא וּלְוִיָּה,
הִיא וְאִשָּׁה שֶׁכְּבָר יָלְדָה,
וְכֵן מִי שֶׁלֹּא שָׁהֲתָה אַחַר בַּעְלָהּ שְׁלֹשָׁה חֳדָשִׁים וְנִשֵּׂאת,
וְיָלְדָה,
וְאֵין יָדוּעַ אִם בֶּן תִּשְׁעָה לָרִאשׁוֹן אוֹ בֶּן שִׁבְעָה לָאַחֲרוֹן,
בְּכוֹר לַכֹּהֵן,
וְאֵינוֹ בְּכוֹר לְנַחֲלָה.
אֵיזֶהוּ בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְלַכֹּהֵן?
הַמַּפֶּלֶת שָׁפִיר מָלֵא דָּם, מָלֵא מַיִם, מָלֵא גְּנִינִים,
הַמַּפֶּלֶת כְּמִין דָּגִים וַחֲגָבִים, שְׁקָצִים וּרְמָשִׂים,
הַמַּפֶּלֶת יוֹם אַרְבָּעִים,
הַבָּא אַחֲרֵיהֶן,
בְּכוֹר לְנַחֲלָה וְלַכֹּהֵן:
Il y a[un fils qui est]premier-né en ce qui concerne l'héritage mais qui n'est pas premier-né en ce qui concerne[l'exigence de rédemption auprès]du Kohen. [Il y en a un autre qui est]premier-né en ce qui concerne[la rédemption du]Kohen, mais qui n'est pas premier-né en ce qui concerne l'héritage. [Il y en a un autre qui est]premier-né en ce qui concerne l'héritage et en ce qui concerne[la rédemption du]Kohen. Et il y en a[un autre]qui n’est pas du[tout premier-né], ni en ce qui concerne l’héritage ni en ce qui concerne[le rachat du]Kohen. Quel est[le fils qui est]premier-né en ce qui concerne l'héritage mais qui n'est pas premier-né en ce qui concerne la[rédemption du]Kohen ? [Il s’agit d’un fils]né après une fausse couche[d’un fœtus sous-développé], même lorsque la tête[du fœtus sous-développé]est sortie vivante ; ou[après un fœtus]de neuf[mois pleinement développé]dont la tête est ressortie morte. [Il en va de même pour un fils né d'une femme]qui[avait déjà fait une fausse]couche avec[un fœtus ayant l'apparence d']un type d'animal domestique, d'animal sauvage pur ou d'oiseau,[car cela est considéré comme l'ouverture de l'utérus. C'est]la déclaration da Rabbi Meïr. Et les Sages disent :[Le fils n'est pas exempté de l'exigence de rédemption auprès d'un Kohen]à moins que[sa naissance ne suive la naissance d'un animal]qui prend la forme d'une personne.
[Dans le cas d'une femme]qui fait[une fausse couche d'un fœtus en forme de]poisson-sandale ou[de laquelle est sorti] un placenta ou un sac gestationnel[dans lequel]des tissus se sont développés, ou[qui a accouché d'un fœtus]qui a émergé en morceaux,[le fils]qui suit ceux-ci est un premier-né. en ce qui concerne l'héritage mais n'est pas un premier-né en ce qui concerne la[rédemption d']unKohen. [Dans le cas d'un fils né d']une personne qui n'a pas eu de fils et qui a épousé une femme qui avait déjà accouché ; [ou s'il a épousé une femme qui a accouché alors]qu'elle était encore[servante cananéenne]et qu'elle a[ensuite été]émancipée ; [ou celle qui a accouché alors]qu'elle était encore non-juive et s'est[ensuite]convertie,[et]quand[la servante ou le non-juif]est venu[rejoindre]le peuple juif , elle a donné naissance[à un mâle, ce fils est]premier-né en ce qui concerne l'héritage mais n'est pas premier-né en ce qui concerne[la rédemption d']un Kohen. Rabbi YosséHaGuelili dit :[Ce fils est]premier-né en ce qui concerne l'héritage et en ce qui concerne[la rédemption d']unKohen, comme il est dit(Chemot 13,2) :[« Tout ce qui]ouvre le sein parmi[les enfants d'Israël ». Cela indique que le statut d'un enfant né de la mère n'est pas celui de celui qui ouvre le ventre de sa mère], à moins qu'il n'ouvre le ventre[d'une femme]du peuple juif. [Dans le cas de]celui qui a eu des fils et s'est marié avec une femme qui n'avait pas accouché ; [ou s'il a épousé une femme qui]s'est convertie alors[qu'elle était]enceinte,[ou une servante cananéenne qui]a été affranchie alors[qu'elle était]enceinte[et qu'elle a donné naissance à un fils, il est premier-né en ce qui concerne la rédemption d'un Kohen, comme il a ouvert le ventre de sa mère, mais il n'est pas le premier-né en ce qui concerne l'héritage, parce qu'il n'est pas le premier-né de son père ou parce que, selon la règle, il n'a pas de père]. Et[de même, si une femme Israélite]et[la fille ou la femme d']un Kohen,[dont aucun n'a encore accouché, ou une femme Israélite]et[la fille ou la femme d']un Lévite,[ou une femme Israélite]et une femme qui a déjà accouché,[toutes les femmes dont les fils n'ont pas besoin d'être rachetés par le Kohen]ont accouché[au même endroit et on ne sait pas avec quelle mère quel fils est né] ; et de même[une femme]qui n'a pas attendu trois mois après[la mort de]son mari et qui s'est mariée et a accouché, et on ne sait pas si[l'enfant est né après une grossesse de]neuf mois[et est le]fils du premier[mari, ou]s'il[est né après une grossesse de]sept mois[et est le]fils de ce dernier[mari, dans tous ces cas l'enfant est]premier-né en ce qui concerne[le rachat du]Kohen mais n'est pas premier-né en ce qui concerne l'héritage. [En raison de l'incertitude, il n'est pas en mesure de prouver qu'il est le premier-né de l'un ou l'autre des pères et il n'a donc pas droit à la double part du premier-né]. Quel est[le descendant]qui est premier-né,[tant]en ce qui concerne l'héritage que[le rachat par]le Kohen ? [Dans le cas d'une femme]qui a fait une fausse couche avec un sac gestationnel plein d'eau,[ou]plein de sang,[ou]plein de morceaux de chair ; [ou celui]qui fait[une fausse couche]ressemblant à un poisson, ou à des sauterelles,[ou]des créatures répugnantes, ou des animaux rampants, ou[celui]qui fait une fausse couche le quarantième jour[après la conception], le[fils]qui suit[l'un d']eux est premier-né en ce qui concerne l'héritage et en ce qui concerne[rédemption d']un Kohen.
Soyez le premier à commenter ce cours !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

25 Juin 2024 - 19 Sivan 5784

  • 04:41 Mise des Téfilines
  • 05:46 Lever du soleil
  • 13:13 Heure de milieu du jour
  • 20:39 Coucher du soleil
  • 21:25 Tombée de la nuit

Chabbath Chéla'h Lekha
Vendredi 28 Juin 2024

Entrée à 20:21
Sortie à 21:29


Changer de ville