Pourquoi est-ce qu'après avoir fait une mitsva, on se sent bien, alors qu'après avoir fauté, on est plein de regrets ?