Pourquoi avons-nous du mal à pleurer sur la destruction du Beth Hamikdash ? En quoi avons-nous une part déterminante dans la reconstruction de celui-ci ?