A l'occasion de la Hiloula (jour anniversaire de décès) de notre maître Rav Ra'hamim 'Haï 'Houita HaCohen, l'équipe Torah-Box est heureuse de vous faire profiter d'histoires à son sujet. Celui qui parle d'un Tsadik le jour de sa Hiloula, celui-ci prie pour lui et le protège. Allumez une bougie en disant "Likhvod Rabbi Ra'hamim, zékhouto taguèn 'alénou". Que son mérite protège tout le Klal Israel, Amen !

Rabbi Ra’hamim est né à Djerba le Chabbath 22 Sivan 5661 (1901).

Dans sa jeunesse, Rabbi Ra’hamim a étudié et a appris sa Torah chez Rabbi Didou HaCohen zatsal, qui était le grand Rav de Djerba, ayant enseigné à des centaines de génies connus de ce monde, devenus de grands Talmidé ‘Hakhamim.

Rabbi Didou avait beaucoup d’estime envers Rabbi Ra’hamim. Après quelques années, lorsque ce dernier entrait dans la synagogue et que Rabbi Didou s’y trouvait, il se levait en son honneur.

Lorsqu’on lui demanda pourquoi se levait-il devant son élève, il répondit : « Il est plus grand que moi dans les décisions halakhiques ! », car Rabbi Didou était connu comme étant un puits sans fond dans la Guémara et ses décisionnaires, et non dans les décisions halakhiques.

Rabbi Didou disait ouvertement : « Je suis jaloux de Rabbi Ra’hamim, bien qu’il soit mon élève, car il me surpasse dans les décisions. »

En 1916 (5676), alors qu’il n’était âgé que de 15 ans, Rabbi Ra’hamim se joint au cours du Av Beth-Din de Djerba, Maran Hagaon Rabbi Moché Kalfon HaCohen, qui avait lieu chaque Chabbath. Dès lors, il commença à écrire de longues et importantes réponses de Halakha, qui émerveillaient toute personne qui les lisait.

Lorsque Rabbi Ra’hamim voulut apprendre le métier de Cho’hèt, les Cho’hatim de Djerba refusèrent de le lui apprendre de peur que celui-ci ne devienne meilleur Cho’hèt qu’eux et que leur Parnassa n’en soit touchée. Rabbi Ra’hamim décida donc d’aller à Tunis, où il apprit et exerça le métier de Cho’hèt.

Après son mariage, Rabbi Ra’hamim devint le Sofèr du Beth Din, et à l’âge de 22 ans, il commença à enseigner la Torah. Rav Matslia’h Mazouz était l’un de ses plus grands élèves.

En peu de temps, il devint Roch-Yéchiva à Djerba, enseignant à ses élèves l’importance de l’écriture de ‘Hidouchim, et leur donnant l’habitude d’écrire au moins une feuille de ‘Hidouchim par jour.

Lorsqu’en 1931 (5691), Rabbi Tsion HaCohen Yehonatan zatsal, Rabad de Djerba, mourut, tous les Sages de la ville demandèrent à Rabbi Ra’hamim de le remplacer, chose qu’il fit après avoir trouvé un remplaçant pour enseigner la Torah aux enfants.

Rabbi Ra’hamim fit son Alyah en Israël en 1954 (5714), et rendu son âme pure le 10 Chevat 5719 (1959), à l’âge de 58 ans.

Cliquez-ici pour demander une bénédiction en l'honneur du Rav Ra'hamim 'Haï 'Havita HACOHEN