Quelle est la particularité d’Erets Israël par rapport aux autres pays ? Qu’est-il dit, à ce sujet, dans Parachat Réé ? Comment le Midrash montre-t-il, à travers la klala reçue par le serpent qui incita ‘Hava à fauter, l’importance de ne pas ‘‘couper le contact’’ avec Hachem ? En quoi le fait de se trouver en Erets Israël peut-il nous permettre de réaliser une meilleure avodat Hachem ? Que dit Rachi sur les termes « véssamtem eth dévaraï élé » figurant dans le second paragraphe du Chéma Israël ? Doit-on comprendre de ce commentaire que les mitsvot n’auraient pas tellement de valeur lorsqu’elles sont accomplies en ‘houts laarets ?