Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

2018 : nouvelles restrictions sur la Cacheroute des pâtes ?!

Rédigé le Dimanche 2 Décembre 2018
La question de Anonyme

Chalom aux Rabbanim répondeurs,

J'ai entendu parler de nouvelles restrictions sur les pâtes en 2018.

Compte tenu de cette nouvelle information, l'autorisation comme quoi toutes les pâtes françaises (non colorées), y compris aux œufs, sont autorisées, est-elle toujours d'actualité ?

Merci et Kol Touv.

La réponse de Dan COHEN
Dan COHEN
1717 réponses

Bonjour,

Il n'y a pas eu de "nouvelles restrictions" sur les pâtes en 2018.

Vous faites peut-être allusion à l'initiative du Consistoire qui a retiré de sa liste de produits autorisés les pâtes Lustucru et Rivocca depuis Eloul 5778.

Ceci n'est pas dû à un changement dans la composition ou dans le processus de fabrication de ces pâtes, mais à un problème beaucoup plus méconnu du public français : le "Issour 'Hadach".

La Torah nous interdit (Vayikra 23,14) de consommer de la nouvelle récolte tant que l'on n'a pas présenté le Korban du ‘Omer. Bien que nous ne puissions pas, de nos jours (tant que le Temple n’aura pas été reconstruit), présenter ce Korban, l'interdiction de consommer la nouvelle récolte est maintenue jusqu'au deuxième jour de Pessa'h (qui correspond au jour où l'on devait offrir l'offrande du 'Omer).

Il existe sur ce point un désaccord entre les décisionnaires de l'époque médiévale. La plupart, comme le Rif, le Roch et le Rambam, considèrent que l’interdiction reste d'origine biblique, même en dehors d'Israël. D'autres pensent qu'il s'agit d'un interdit rabbinique, et que l'on peut être indulgent en cas de doute.

Dans la pratique, en général, le problème ne se pose pas en France, car le temps des semailles est précoce et que Pessa'h autorise d’emblée la nouvelle récolte, avant que la farine ne soit commercialisée.

Le Consistoire s'est aperçu que ces deux marques (Lustucru et Rivocca) utilisent désormais de la farine provenant d'une récolte susceptible d'être concernée par le problème du Issour 'Hadach (probablement parce que la farine est importée d'un pays où le problème se pose, comme les Etats-Unis).

Il faut également savoir que, pour des raisons qu'il serait fastidieux d'expliquer ici, bon nombre d'organismes de Cacheroute sont plus permissifs que le Consistoire sur ce point (le OU et le Beth Din de Londres par exemple). Cela veut dire qu'un produit constitué de farine avec le tampon du OU ou du KLBD est susceptible de contenir de la farine 'Hadach.

Pour en revenir à votre question, on peut dire que toutes les "pâtes de marques françaises" demeurent autorisées, à moins que le risque de Issour 'Hadach ne soit avéré.

C'est la position qui a été adopté par le Consistoire.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Dan COHEN