Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

A partir de quand est-il interdit de manger de la Matsa ?

Rédigé le Lundi 26 Mars 2018
La question de Yacov S.

Bonjour,

Jusqu’à quand peut-on manger de la Matsa Chemoura ou normal en Nissan, avant le début de Pessa'h ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18471 réponses

Bonjour,

L'interdiction d’origine ?

Depuis l'aube [‘Alot Hacha’har] du 14 Nissan, il est interdit de consommer de la Matsa.

D'après certains décisionnaires, l'interdiction débute à l'arrivée de la nuit du 14 Nissan.

A propos de cette interdiction, il y a plusieurs coutumes.

Les différentes coutumes

Dans certaines communautés, on s'abstient de consommer de la Matsa depuis Pourim, alors que dans la plupart des communautés, c'est uniquement depuis le début du mois de Nissan.

Il faut éduquer les enfants à respecter cette restriction.

Si la veille de Pessa'h tombe un Chabbath

Même si la veille de Pessa'h tombe un Chabbath, il est interdit de manger de la Matsa.

Les Matsot au vin ou au jus de fruits : Matsa 'Achira

Il est permis de consommer des Matsot au vin ou au jus de fruit, la veille de Pessa'h, tant que la 10ème heure de la journée n'est pas arrivée.

En d'autres termes, dès le début de la 10ème heure, il est interdit de consommer de la Matsa faite à base de jus de fruits.

Dans la plupart des communautés Ashkénazes et certaines communautés Séfarades, on ne consomme plus de telles Matsot, dès le début de la 4ème heure de la journée.

Voir Rama sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 462, Halakha 4 et Kaf Ha’haïm, passage 41.

Dans les communautés Ashkénazes et certaines communautés Séfarades, on ne consomme plus de Matsa au jus de fruits dès la veille de Pessa'h [à partir de la 4ème heure] pour deux raisons essentielles :

1. On prend en considération l'avis des Richonim [décisionnaires ayant vécus du 11ème au 15ème siècle], selon lesquels, les jus de fruits entraînent un processus de fermentation beaucoup plus rapide que celui entraîné par l'eau,

2. Même si l’on admet que les jus de fruits n'entraînent pas un processus de fermentation, mais il suffit que la moindre goutte d’eau se soit mêlée au jus de fruit, pour qu'un tel processus soit entraîné. Il est donc très difficile d'avoir la certitude que la Matsa soit parfaitement Cachère. C'est la raison pour laquelle on s'abstient d'en consommer. Voir Biour Hagra sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 462, Halakha 4 et Michna Broura, passage 15.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur