Aujourd'hui à Paris
07:07 : Mise des Téfilines
08:15 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
17:00 : Coucher du soleil
17:50 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 27 Novembre 2020 à 16:40
Sortie du Chabbath à 17:51
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Activités permises durant la semaine de deuil

Rédigé le Mercredi 28 Octobre 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Ma mère est en deuil car elle a perdu sa mère.

Nous sommes durant la semaine et le manque d'occupation est très dur pour elle.

Rav, quelles sont les activités que ma mère peut faire ?

Chavou'a Tov.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5571 réponses

Chalom Ouvrakha,

Tout d'abord, mes condoléances à votre maman.

Ensuite, il faut comprendre que les sept jours de deuil sont très bénéfiques pour tous les endeuillés. Pour commencer, on peut parler, parler du défunt, de ce qu'il a fait, de ce qu'il nous a donné, appris, se remémoriser des scènes du passé, quitte à pleurer, cela est bénéfique.

Les personnes qui n'ont pas pleuré pendant les Chiva' l'ont souvent regretté plus tard.

Il faut prendre réellement conscience de sa nouvelle situation, et il y a plusieurs étapes du deuil, jusqu'à la sortie du deuil.

On pourra aussi méditer sur les sujets presque tabous de la vie, mais surtout la mort, le sens de notre vie, la vie après la mort, etc.

C'est le moment de lancer le débat sur ces thèmes souvent refoulés.

Si vous avez des difficultés à réaliser ce genre de discours, vous pouvez faire appel à un Talmid 'Hakham qui pourrait venir et donner un cours chaque jour.

Tout cela est important pour bien sortir des Chiva', car, après, il faudra de nouveau affronter la vie, qui ne sera plus exactement la même.

Vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de personnes qui ont fait Téchouva après le décès d'un de leur parent [voir Kohélèt 7,2]. 

En tout cas, il est hors de question de jouer aux cartes, au scrabble, etc., cela serait perçu comme un manque de respect envers la personne disparue.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA