Logo Torah-Box

Ail décortiqué, commercialisé en pot, permis ?

Rédigé le Mercredi 20 Mars 2024
La question de Anonyme

Bonjour,

Si on n'a pas le droit de manger de l’ail épluché ayant passé la nuit, pourquoi on en vend épluché en boîte de conserve ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38805 réponses

Bonjour,

1. Certains de nos maîtres, assez nombreux, pensent que de nos jours, les risques mentionnés dans le Talmud Nidda 17a, n’existent plus. Donc, rien à craindre. D’ailleurs, cette restriction n’est mentionnée à aucun endroit du Rambam ou du Choul'han ‘Aroukh, les « plus grandes » œuvres Halakhique de tous les temps. Voir Yabia Omer, volume 2, Yoré Déa, réponse 7, mentionnant cette opinion.

2. Rav Moché Feinstein affirme que même si elle mentionnée dans le Talmud et dans certains des écrits des décisionnaires ayant vécu après l’achèvement du Talmud, le Rambam et Rabbi Yossef Karo pensent que la Halakha n’est pas ainsi. Iguerot Moché - Yoré Déa, volume 3, réponse 20.

3. Etant donné que la restriction est, tout de même, mentionnée dans les écrits de nombreux décisionnaires, les autorités Rabbiniques commercialisant l’ail épluché ne coupent pas la queue et / ou les têtes de chaque dent. En général, cela est mentionné sur l’emballage / le bocal. Ceci, conformément à ce qui est mentionné dans le Talmud Nidda précité. Kaf Ha’haïm - Yoré Déa, chapitre 116, passage 92, Yabia Omer, volume 2, Yoré Déa, réponse 7.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Le Chiddoukh

Le Chiddoukh

Conseils pratiques dans le choix de son conjoint : le guide référence pour aborder les rencontres en vue d'un mariage authentique.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN