Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:57 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
13:38 : Heure de milieu du jour
19:17 : Coucher du soleil
20:01 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Aller à un spectacle de comédie

Rédigé le Mardi 2 Août 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

A-t-on le droit d'aller à un spectacle de comédie ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6950 réponses

Chalom Ouvrakha,

Si c'est un spectacle qui est fait dans le cadre de la fin de l'année scolaire par exemple, ou de fin d'étude de séminaire, ou en colonie de vacances, etc., et que les règles de Tsni'out (pudeur) sont gardées, cela est permis.

En effet, nous pouvons considérer ce genre de spectacle comme étant une "nécessité".

Par contre, pour les spectacles hors des exemples cités, ce sera interdit, et, ce, pour plusieurs raisons :

- Bitoul Torah [à la place d'exploiter son temps pour des choses importantes, on perd son temps],

- le verset dans Téhilim 1-1 nous interdit de sièger avec des personnes qui veulent perdre leur temps, "tuer" le temps, en cherchant des passes temps [voir 'Avoda Zara 18b en expliquant le verset de Téhilim 1-1].

- interdiction de se réjouir avec ou comme les personnes qui ne sont pas dans la Torah, et c'est aussi la raison pour laquelle le cinéma est interdit, ainsi que les stades de football, etc. [Hoché'a 9-1 'Homat Anha sur place, Piska Zoutreta Kohélèt 2-2, Ritba Baba Batra 73b, Kovets Chiourim tome 2, Siman 47, note 7, 'Hayé Adam 63-17, Chla Hakadoch Soucca Ner Mitsva 36, Midrach Tan'houma A'haré Mot 1-17, Michné Halakhot tome 7-118, voir aussi à ce sujet les paroles extraordinaires du Méchèkh 'Hokhma Parachat Bé'houkotay 26-44].

Je comprends tout à fait que ce n'est pas facile de s'interdire ces loisirs, mais il faudra s'efforcer de manière graduelle à s'en séparer, et la meilleure façon, à mon avis, est avec l'étude de la Torah, car on pourra prendre conscience très vite du vide qu'il y a dans ces loisirs futiles.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA