Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:38 : Mise des Téfilines
06:47 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:00 : Coucher du soleil
21:49 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49

Hiloulot du jour
Rav Aharon Rokea'h (Belz)
Afficher le calendrier

Amener un meilleur vin en plein repas pour réciter "Hatov Véhamétiv"

Rédigé le Samedi 31 Octobre 2020
La question de Arnold S.

Kvod Harav,

Afin de réciter la bénédiction "Hatov Véhamétiv", il faut que le deuxième vin ne soit pas sur la table au départ.

Mais si je l'amène au milieu du repas, il semble que je doive faire cette Brakha.

Est-ce le cas ?

Si oui, est-il recommandé d'amener ce meilleur vin au milieu du repas pour gagner une Brakha ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6865 réponses

Chalom Ouvrakha,

Effectivement, le Kaf Ha'haïm [175,9] est d'avis que si les deux vins étaient à table au moment de la Brakha de "Haguéfèn", ou même si on avait l'intention d'apporter le second vin [par exemple dans un restaurant où l'on fait sa commande, etc.], on ne pourra plus dire "Hatov Véhamétiv".

Et dans la même note, le Kaf Ha'haïm nous explique les propos du Choul'han 'Aroukh [175-3], comme quoi si les deux vins sont déjà présents à table, on devra réciter la Brakha de "Haguéfèn" sur le meilleur vin, quitte à perdre la Brakha de "Hatov Véhamétiv".

Nous constatons donc que nous ne récitons pas la Brakha de "Hatov Véhamétiv" si nous avons l'intention d'amener à table le second vin.

Il y a néanmoins trois conditions au minimum à remplir pour pouvoir faire "Hatov Véhamétiv", qui sont rapportées dans le Michna Beroura sur place [175-1,2,3,4,6].

Le Kaf Ha'haïm sur place est beaucoup plus strict en ce qui concerne les conditions à remplir pour réciter cette Brakha, et c'est d'ailleurs pour cela que cette Brakha est peut coutumière, surtout pour les Séfarades, comme l'écrit aussi le Rav Mordékhaï Eliahou, car il est très difficile de remplir toutes les conditions pour être quitte selon tous les avis [Kaf Ha'haïm Sé'if Katan 11, 28, 10, Min'hat Its'hak tome 9-14].

Conclusion : vous pouvez amener un autre vin à table, mais vous ne réciterez pas de Brakha de "Hatov Véhamétiv", car vous aviez l'intention de l'amener dès le début de votre repas.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA