Aujourd'hui à Paris
06:28 : Mise des Téfilines
07:32 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:36 : Coucher du soleil
18:22 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Anémique et enceinte, jeûner à Kippour ?

Rédigé le Mardi 25 Octobre 2016
La question de Liliane H.

Bonsoir,

Ma fille est enceinte de trois mois, et elle fait de l'anémie depuis qu'elle est petite.

Doit-elle jeûner le jour de Kippour ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

1. L'anémie n'est pas toujours une raison suffisante pour permettre de boire ou de consommer des aliments durant Yom Kippour.

Dans certains cas, cela peut être permis, sous certaines formes, mais, pour cela, il faut obtenir l'avis médical d'un médecin religieux et soumettre le compte-rendu à un Rav.

Durant Yom Kippour, il est permis de prendre des médicaments ou d'absorber des substances pour produire un effet sur l'organisme après avoir consulté un Rav.

2. Les femmes enceintes sont tenues de jeûner durant Yom Kippour.

Voir Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 617, Halakha 1.

Dans certains cas, il est permis à la femme enceinte de boire ou de consommer des aliments sous certaines formes, mais, pour cela, il faut obtenir l'avis médical d'un médecin religieux et soumettre le compte-rendu à un Rav.

Si le fait d'aller au Beth Haknesset fatiguera la femme enceinte, elle aura l'obligation de rester à la maison.

Voir Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 617, note 1.

Le mari aura l'obligation de rester à la maison pour prier, si cela permettra à sa femme de jeûner.

Voir Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 617, note 1.

Si le mari veut, à tout prix, se rendre au Beth Haknesset [ce qui est louable], il faudra louer les services d'une jeune fille qui aidera la maman, si cela est nécessaire.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Chana Tova !

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN