Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:19 : Mise des Téfilines
08:29 : Lever du soleil
12:42 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 9 Décembre 2022 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:48
Afficher le calendrier

Arguments sur l'interdit d'entrer dans une église

Rédigé le Jeudi 18 Septembre 2014
La question de Sarah M.

Bonjour,

Je connais l'interdit pour un juif d'entrer dans une église, mais je n'ai pas les ressources nécessaires pour l'expliquer à une autre personne qui me maintient que cela n'est pas un interdit.

Pouvez-vous me donner les arguments pour lui démontrer qu'entrer dans une église est interdit ?

Merci à vous.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
33071 réponses

Bonjour,

Il n'est vraiment pas nécessaire de prouver quoi que ce soit lorsqu'il s'agit d'une telle restriction. On ne devrait même pas ressentir le besoin d'en discuter. Mais puisque vous le demandez très gentiment, allons-y :

1. Nos Sages disent qu'il est interdit de s'approcher de la PORTE d'une maison de 'Avoda Zara. Talmud 'Avoda Zara 17a.

2. Par ailleurs, il est interdit d'habiter dans une ville où les responsables donnent de l'importance à la 'Avoda Zara. Rambam - Pirouch Hamichnayot 'Avoda Zara chapitre 1 page 11. De nos jours, il aurait été impossible d'habiter dans la plupart des villes du monde. Cette Halakha n'est plus en vigueur car nous sommes en exil et nous n'avons pas la possibilité de respecter cette exigence.

3. D'après certains décisionnaires, si l'on se trouve à proximité d'une église, il est interdit de MARCHER NORMALEMENT, il est obligatoire de COURIR.

4. La raison est simple : c'est afin de ne pas s'attarder ou s'émerveiller près d'une maison où l'on renie les fondements essentiels de la religion et de la croyance dictées par le Créateur du monde. C'est, d'ailleurs, le message des deux premiers des dix commandements. Il importe, donc, d'être LOIN et de NE PAS SE RAPPROCHER d'un endroit où l'on ignore la plus ancienne des croyances.

5. Dans le Tour - Yoré Déa, chapitre 149 est rapportée l'explication de Rabbénou Yona : le fait de pénétrer dans un endroit où l'on renie les fondements essentiels de la religion, risque de faire croire aux âmes innocentes qu'il y a vraiment des théories ou des convictions à y trouver.

6. On comprend, dès lors, pourquoi l'interdiction est en vigueur même lorsqu'il s'agira de pénétrer dans une cour attenante. Rama sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 149, Halakha 2.

7. Dans Béréchit 12, verset 1, Hachem donne à Avraham Avinou, l'ordre de quitter la maison de son père, sa ville natale et même, son pays. Il fallait obligatoirement s'éloigner du "fief" idolâtre où il se trouvait. Pourquoi ne devrait-on pas suivre le chemin de notre "Grand" père ?

8. Dans Béréchit 31, verset 19, nous pouvons lire que Ra'hel Iménou déroba les statuettes appartenant à son père. Sa noble intention était de le détacher des fausses croyances dans lesquelles il était plongé. De nos jours, il n'est pas possible d'agir pareillement mais pourquoi ne devrait-on pas épouser les idées l'ayant poussé à agir de la sorte ?

9. Rabbi 'Haïm Fallaggi explique : le fait même de pénétrer dans un tel endroit fera disparaître de la personne tout "vent de pureté" l'investissant. Elle sera alors livrée entre les mains de "forces" qui l'éloigneront de la croyance en D. 'Haïm Beyad, réponse 26. Ce sont des choses non perceptibles à l'œil nu mais qui se dévoilent avec le temps, pareillement à l'interdiction pour un Cohen de pénétrer dans un cimetière ou pareillement aux bienfaits du trempage dans un Mikvé.

10. Il va sans dire que si l'on s'émerveille face à la beauté de l'architecture des lieux, c'est un séreux problème. Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 139, Halakha 1.

11. Dans la Torah, il y a 613 Mitsvot. Talmud Makot 23b. L'une de ces Mitsvot est la suivante : "Vous ne vous laisserez pas entraîner après votre cœur et vos yeux, qui vous entraînent à l'infidélité et à la faute" - Bamidbar, chapitre 15, verset 39.

Cette Mitsva s'applique en tout temps, aux hommes comme aux femmes et aux enfants. Elle a une importance fondamentale. Elle nous interdit de nous laisser aller à des pensées immorales ou contraires à notre croyance, et nous recommande de toujours garder notre esprit pur de notions interdites.

Le Rambam explique : "Ne vous tournez pas vers ce qui vient de votre pensée, n'écartez pas D.ieu de votre pensée".

A ce sujet, voir le développement du Rav Elie Munk sur Vayikra 19, verset 4 : Il est interdit de laisser s'infiltrer dans notre esprit, par quelque média que ce soit, des pensées susceptibles de conduire au manque d'Emouna [croyance], à la faute ou à l'immoralité [cinéma, internet, livres, journaux, magazines, télévision, etc.]. L'idée même du péché [quel qu'il soit] est citée dans la Torah comme une faute véritable. Talmud Brakhot 12b.

Le verset dit : "Mon fils, donne-Moi ton cœur et que tes yeux gardent Mes voies." Michlé 23, verset 26. Le roi Chlomo s'adresse à l'ensemble du peuple juif. Il lui recommande de consacrer ses pensées et ses yeux à Hachem [uniquement], car les uns comme les autres, peuvent nous inciter à fauter ou à installer, en nous, des idées étrangères à notre héritage spirituel : sainte Torah. Aussi longtemps que l'on permet à son intellect de se nourrir d'idées, d'images et de désirs qui sont en contradictions avec la Torah, on transgresse de graves interdits et cela empêchera de parvenir à des pensées pures et vraies.

La nature humaine est faible et nombreux sont ceux qui, à travers l'histoire, ont cru pouvoir rester maîtres de leur pensées et de leurs désirs, mais ont fini par s'éloigner du vrai bonheur.

Voici d'autres références d'une importance majeure : Rambam - Pirouch Hamichnayot 'Avoda Zara chapitre 1, Michna 4, Tour Yoré Déa chapitre 149, Yé'havé Da'at volume 4, question 45, Tsits Eliezer [responsa] volume 14, question 91, Te'houmine, volume 9, page 74.

Nous sommes à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN