Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:22 : Mise des Téfilines
08:28 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:38 : Coucher du soleil
18:26 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34
Afficher le calendrier

Avoir un garçon et une fille, mieux que d'avoir 8 filles ?

Rédigé le Lundi 10 Janvier 2022
La question de Eli L.

Chalom Rav,

Je ne comprends pas pourquoi on demande à l'homme d'avoir un garçon et une fille pour affirmer qu'il a accompli la Mitsva de se reproduire.

Quand on lit le livre de la Genèse, on comprend qu'il faut avoir le maximum d'enfants (croitre et se multiplier) et non se "contenter" d'un garçon et d'une fille (remplacer le couple des parents, par un garçon et une fille pour la prochaine génération).

Pourquoi donc une personne qui aurait 8 filles n'aurait pas fait la Mitsva alors que celui qui a juste 2 enfants, un garçon et une fille, oui ?

Pourtant, on peut dire que celui qui avait 8 filles a plus peuplé le monde dans sa génération que celui qui avait seulement un garçon et une fille !

Que je sache, nos enfants ne vont pas se marier entre eux, donc quel est le sens de l'obligation d'avoir un garçon et une fille ?

Merci pour votre site.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28964 réponses

Bonjour,

Derrière chaque Mitsva, il y a une philosophie divine très profonde et assez souvent inaccessible.

Parfois, nous avons accès à des raisons et des explications lumineuses et admirables à propos d'une Mitsva mais nos maîtres nous mettent en garde : elles ne constituent jamais un ensemble complet.

Exemple : durant Chabbath, il est interdit de sortir à l'extérieur avec un objet. A l'époque du temple, une telle faute était passible de mort si elle avait été transgressée conformément aux détails figurant dans les écrits de nos maîtres, et ce, même s'il s'agit d'une aiguille à coudre.

Par contre, une personne qui, durant toute la journée du Chabbath, se livre au rangement de son logement à trois étages et sera vaincue par une extrême fatigue, ne sera passible d'aucune punition.

Certains sont persuadés que le Chabbath est un jour de repos. Mais si telle était la vraie définition de ce grand jour, ce qui vient d'être dit n'a plus de sens.

Vous écrivez :

"Je ne comprends pas pourquoi on demande à l'homme d'avoir un garçon et une fille pour affirmer qu'il a accompli la Mitsva de se reproduire. Quand on lit le livre de la Genèse, on comprend qu'il faut avoir le maximum d'enfants (croitre et se multiplier) et non se "contenter" d'un garçon et d'une fille (remplacer le couple des parents, par un garçon et une fille pour la prochaine génération)."

Réponse :

Il y a deux Mitsvot.

1. La Mitsva d'ordre Toraïque : un garçon et une fille. Talmud Yebamot 61b, Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 1, Halakha 5.

2. La Mitsva d'ordre rabbinique : [en plus du garçon et de la fille] plusieurs enfants, le plus possible, dans la mesure du possible. Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 1, Halakha 8, Min'hat 'Hinoukh, Mitsva 1, passages 27-28, Iguerot Moché, Even Haézer, volume 4, réponse 73, Michna Broura, chapitre 153, passage 24, Mékabtsiel, volume 15, pages 121-125.

Vous écrivez :

"Pourquoi donc une personne qui aurait 8 filles n'aurait pas fait la Mitsva alors que celui qui a juste 2 enfants, un garçon et une fille, oui ? Pourtant, on peut dire que celui qui avait 8 filles a plus peuplé le monde dans sa génération que celui qui avait seulement un garçon et une fille ! Que je sache, nos enfants ne vont pas se marier entre eux, donc quel est le sens de l'obligation d'avoir un garçon et une fille ?"

Réponse :

La Mitsva d'ordre Toraïque est enveloppée de secrets qui nous échappent.

Mais pensez-vous vraiment qu'un homme ayant eu 8 filles mais n'ayant pas eu de garçon, soit condamnable ?

En quoi est-il responsable ? Iguerot Moché, Even Haézer, volume 4, réponse 73.

Hachem ne juge pas en fonction des résultats mais en fonction des efforts fournis, et à plus forte raison lorsqu'il s'agit de cette Mitsva, tout particulièrement. Pirké Avot, chapitre 2, Michna 16.

Il y a encore beaucoup à dire à ce sujet.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN