Aujourd'hui à Paris
07:28 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:17 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Bar Mitsva avec musique pendant le 'Omer pour un Ashkénaze

Rédigé le Jeudi 19 Juillet 2018
La question de Laurent L.

Bonjour Rav,

J'ai lu qu'il était permis de mettre de la musique lors d'une Bar Mitsva ayant lieu durant le 'Omer, à condition qu'elle ait lieu le jour où l'enfant devient Bar Mitsva, la référence citée étant le Rav Ovadia Yossef.

Je suis Ashkénaze, puis-je me reporter à cette décision pour fêter la Bar Mitsva de mon fils en musique le jour où il devient Bar Mitsva ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17993 réponses

Bonjour,

Dans les communautés Ashkénazes, on ne joue pas de la musique lors du repas servi à l'occasion d'une Bar Mitsva, que ce soit durant le 'Omer ou durant les trois semaines.

Voir Darké Horaa, volume 2, page 17, Pisské Techouvot, chapitre 493, passage 5 et Nité Gavriel - Pessah, volume 3, chapitre 51, Halakha 4.

D'après certains décisionnaires Ashkénazes, cela est permis durant la période du 'Omer.

Voir Pisské Techouvot, chapitre 493, passage 5 et Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 493, passage 3, note 8.

Donc : si la Bar Mitsva doit être célébrée durant la période du 'Omer et que vous tenez à tout prix à la musique, cela est possible, si cela est en accord avec les coutumes de votre entourage.

Ci-dessous, d'autres détails :

Pour les Séfarades

Que ce soit durant la période du Omer ou durant la période allant du 17 Tamouz à Roch ‘Hodech Av, il est permis d’organiser un repas de fête, accompagné de musique, si c’est à l’occasion d’une Brit Mila, d’un Pidyone Habène ou d’une Bar Mitsva - s’il s’agit du jour anniversaire [hébraïque] de naissance de l’enfant.

Voir Rav Ovadia Yossef, Yé'havé Daat, volume 6, question 34, Torat Hamoadim - Arba’ Taaniyot, chapitre 5, Halakha 4, Sefirat Haomer - ‘Hag Hachavouot, édition Mine Hama’yane, chapitre 10, Halakha 4.

Pour les Ashkénazes

Durant les trois semaines : en général, on adopte une attitude rigoureuse et certains permettent les danses [sans musique]. Voir Darké Horaa, volume 5, page 38, note 22 et Pisské Techouvot, chapitre 551, passage 13.

Durant la période du Omer : dans certaines communautés Ashkénazes, on adopte une attitude permissive mais on interdit les danses.

Voir Darké Horaa, volume 5, page 38, note 22 et Pisské Techouvot, chapitre 493, passage 5.  

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur