Aujourd'hui à Paris
04:32 : Mise des Téfilines
05:56 : Lever du soleil
13:48 : Heure de milieu du jour
21:39 : Coucher du soleil
22:38 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 29 Mai 2020 à 21:25
Sortie du Chabbath à 22:47
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Belle vie pour certains et pas pour d'autres ?!

Rédigé le Samedi 18 Avril 2015
La question de Yohan Z.

Bonjour monsieur le rabbin.

Pourquoi des gens naissent dans des familles favorisées et ont une belle vie tandis que d'autres ont une vie misérable ?

Ou pourquoi des gens naissent avec des maladies très graves ?

La réponse de Rav Emmanuel BENSIMON
Rav Emmanuel BENSIMON
1313 réponses

Chalom Yohan,

La Michna (Pirké Avot 4,19) enseigne que le bonheur des fauteurs et les souffrances des justes ne sont pas dans nos mains, c'est-à-dire qu'il ne nous est pas donné de comprendre les raisons profondes de ces situations.

Cependant, les paroles du Zohar concernant la transmigration des âmes (Guilgoulim) nous apportent un éclairage nouveau et profond. L'homme qui a le plus souffert dans ce monde est Job : il perdit tous ses enfants, tous ses biens, et fut frappé sur tout le corps d'une lèpre terrible (voir Job 16,13). Pourtant, il était un juste !

Pourquoi tant de souffrances ? Le Zohar dévoile que Job était la réincarnation du père d'Avraham, Téra'h. Ce dernier fut idolâtre et entraîna les autres dans cette faute. Puis, il se repentit, grâce à son fils Avraham, comme le suggère le verset : "Pour toi, tu rejoindras paisiblement tes pères" (Béréchit 15,15 voir Rachi).

Or, celui qui fait fauter d'autres personnes dans l'idolâtrie, on ne lui donne pas la possibilité de se repentir (Yoma 87a). C'est pour cette raison que l'âme de Téra'h fut réincarnée dans le corps de Job, et par les souffrances qu'il subit, il expia sa faute.

Cette explication est également rapportée par le 'Hida (Brit 'Olam 549) et par le Rav Ovadia Yossef (Anaf 'Ets Avot p.486).

Chaque situation a une raison profonde. Le fait qu'on ne puisse pas le comprendre permet justement la mise en application de notre libre-arbitre : ai-je la croyance profonde que D.ieu est parfaitement juste ? Voici une des plus grandes épreuves de notre vie.

Plus vous étudierez la Torah et plus vous aurez des réponses à ces questions. Je vous conseille de lire attentivement le Mikhtav MéEliahou du Rav Dessler (traduit en français) qui traite en profondeur de ce problème dans le premier tome : "La souffrance du juste" p.77.

Béhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BENSIMON