Aujourd'hui à Paris
07:30 : Mise des Téfilines
08:38 : Lever du soleil
13:00 : Heure de milieu du jour
17:23 : Coucher du soleil
18:13 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 22 Janvier 2021 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Bénédiction d'une pâte cuite à la poêle

Rédigé le Mardi 1er Décembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Quelle est la Brakha d'une pâte dont le goût est salé cuite à la poêle et qui n'est pas enfournée dans un four, Motsi ou Mézonot ?

J'aimerais la Halakha selon les Séfarades et, si possible, l'avis de Rav Ovadia ou ses enfants.

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23797 réponses

Bonjour,

1. Lorsque la pâte ne baigne pas dans une huile profonde, le produit fini est considéré comme s'il avait cuit dans un four.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 168, Halakha 14 et Michna Broura, fin du passage 69.

2. Si l’épaisseur du produit fini n’est pas supérieure à 4 millimètres, la Brakha est Mézonot, car, alors, il n'y a aucune ressemblance avec le pain.

S'il s'agit d'aliments accompagnant les repas [consommés comme du pain] : si la quantité consommée est supérieure à 230 grammes, il faut faire Nétilat Yadaïm avec Brakha, la Brakha Motsi et Birkat Hamazone.

3. Si l'épaisseur du produit fini après la cuisson est supérieure à 5 millimètres, la Brakha est Motsi.

Ceci est mentionné explicitement dans les écrits de nombreux décisionnaires.

Voir Min’hat Its’hak, volume 1, réponse 71, passage 6, Dvar Halakha, page 57, Halakha 12, page 59, Halakha 14, Cha'aré Habrakha, nouvelle édition 5774, page 352, Halakha Broura, volume 8, page 490, passage "Moufléta", Pisské Techouvot, chapitre 168, passage 12, Vézot Habrakha, édition 5760, page 28, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 168, passage 38, notes 31-32.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN