c Question au Rav : Bénédiction des cœurs de palmier

Bénédiction des cœurs de palmier

Rédigé le Mercredi 4 Juillet 2018
La question de Jean Yves A.

Bonjour Rav,

Quelle est la Brakha sur le cœur de palmier ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27387 réponses

Bonjour,

Un ouvrage de plus de 690 pages a été rédigé pour déterminer la Brakha de deux aliments particuliers [les cœurs de palmier et les Bambas]. L'ouvrage en question est Avo Béohel Béti du Rav Elkana Israël. Seconde édition 5773. 211 pages traitent de la Brakha des cœurs de palmiersConclusion : selon la grande majorité de nos maîtres, la Brakha est Boré Péri HaadamaDe nombreux autres décisionnaires partagent cet avis.

Voir Vézot Habrakha [édition 5769], page 99, Kountrass Birkat Israël [Rav Israël Chlomo Moskovitsh], pages 7-13, Cha’aré Habrakha, édition 5774, page 740.

Explications :

1. La Brakha est Boré Peri Haadama, étant donné qu’il s’agit d’un produit de la terre, provenant d’un arbre planté et cultivé spécifiquement et précisément pour la consommation des cœurs.

On ne peut pas réciter Boré Peri Haets car après tout, ce n’est pas le fruit essentiel du palmier, mais uniquement une partie de l’arbre.

2. Certains pensent que la Brakha est Chéhakol, étant donné que pour fixer une Brakha on se base sur l’intention des agriculteurs pour la majeure partie des palmiers. Or, la majeure partie des palmiers est cultivée pour les dattes et non pour le cœur de palmier.

D’autre part, la majorité des décisionnaires selon lesquels la Brakha est Chéhakol, vivait à une époque où l’industrialisation des cœurs de palmier n’était pas encore, un phénomène répandu. Leur argument était qu’il s’agit d’une partie SECONDAIRE de l’arbre ET qui, plus tard, deviendra aussi dure que du bois. Donc, même s’il est consommé alors qu’il est tendre, sa Brakha est Chéhakol.

Voir Cha’aré Habrakha, édition 5774, page 740, note 10.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN