c Question au Rav : Brakhot entre Kiddouch et Nétila, faire la bénédiction finale ?

Brakhot entre Kiddouch et Nétila, faire la bénédiction finale ?

Rédigé le Dimanche 8 Août 2021
La question de Anonyme

Chavou'a Tov,

Lors du deuxième repas de Chabbath, si entre le Kiddouch et le Motsi nous avons fait quelques Brakhot (Mézonot, Ha'èts, etc.), devons-nous, avant le Motsi, nous acquitter de la Brakha "Mé'ein Chaloch" ? Quelle en est la raison ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27714 réponses

Bonjour,

Si vous avez l'habitude de consommer des aliments entre le Kiddouch et la Nétilat Yadaïm, il est toujours préférable de ne pas consommer un Kazaït de solide afin de ne pas se trouver dans une situation où il y a un doute si la Brakha finale doit être récitée.

Attention ! Tous les aliments solides s'associent pour atteindre la quantité de Kazaït. Michna Broura, chapitre 210, passage 1, Or Létsion, volume 1, réponse 19, Kitsour Choul'han 'Aroukh, chapitre 51, Halakha 4, Ben Ich 'Haï, année 1, Parachat Mass'é, Halakha 5, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 210, passage 1, note 1.

Au cas où une quantité supérieure à un Kazaït a été consommée, on ne récite pas la Brakha finale.

La raison est la suivante :

1. Le Rif [Pessa'him 24b des pages du Rif], le Ramban [dans Mil'hamot Hachem sur référence précitée], le Rachba [volume 1, réponse 241], etc. pensent que les aliments consommés avant le repas nécessitent une Brakha finale car le Birkat Hamazone ne les acquitte pas [ces aliments ne font pas partie du repas].

2. Le Roch [Pessa'him, chapitre 10, Siman 24] et apparemment, c'est ainsi qu'il est tranché dans le Choul'han 'Aroukh [Ora'h 'Haïm, chapitre 174, Halakha 6] pense que si ces aliments ont pour but d'ouvrir l'appétit, ils sont acquittés de leur Brakha finale avec le Birkat Hamazone.

3. Certains décisionnaires font remarquer que si le but la consommation des aliments n'est pas d'ouvrir l'appétit, il faudrait réciter la Brakha finale même selon la seconde opinion. Or Létsion, volume 2, chapitre 12, réponse 7, Maguène Avot, volume 1, édition 5774, pages 183-184.

4. Il y a d'autres détails à ce sujet.

Choul'han 'Aroukh Harav, chapitre 176, Halakha 3, 'Arokh Hachoul'han, fin du chapitre 176, 'Atéret Avot, édition 5775, volume 1, pages 372-375, Maguène Avot, volume 1, édition 5774, pages 183-184, Michna Broura, chapitre 176, passage 2, Or Létsion, volume 2, chapitre 12, réponse 7.

DONC :

Si la quantité d'aliment consommée est supérieure à un Kazaït [environ 30 grammes] :

Selon la première opinion [§ 1],  il faut obligatoirement réciter la Brakha finale.

Selon la seconde opinion [§ 2], la Brakha finale n'est pas à réciter.

Pour éviter une situation où il y a un doute, on consomme, en tout, une quantité inférieure à un Kazaït [ce qui n'est pas évident].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN