Aujourd'hui à Paris
06:49 : Mise des Téfilines
07:51 : Lever du soleil
13:40 : Heure de milieu du jour
19:28 : Coucher du soleil
20:13 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Brit-Mila : mettre le bébé sur un voile

Rédigé le Mercredi 11 Novembre 2015
La question de Anonyme

Kvod Harav,

Ma belle-sœur m'a parlé d'une coutume de placer le bébé sur le voile de son mariage le jour de la Brit. Personne en Israël n'en a entendu parler.

Savez-vous d'où vient ce Minhag et s'il est bon de le suivre ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22320 réponses

Bonjour,

Dans l'ouvrage de Rabbi Yaacov Haguozer [rédigé il y a plus 8 siècles], page 63, il est rapporté que l'enfant, le jour de sa Brit Mila, doit être habillé pareillement à un 'Hatan le jour de sa 'Houppa.

Rabbi Avraham Ibn Ezra dans son commentaire sur Chémot, chapitre 4, verset 25, affirme également que, le jour de sa Brit Mila, le bébé porte le nom de 'Hatan.

En effet, en ce grand jour, l'enfant mérite de conclure une alliance avec Hachem pareillement à l'alliance conclue entre le mari et sa femme le jour de leur mariage.

Ceci est également rapporté dans la Michna Nidda, chapitre 5, fin de la Michna 3 et dans le commentaire du Tossefot Yom-Tov.

C'est pourquoi, il faut le laver et l'habiller des plus beaux habits en l'honneur de la Mitsva.

Dans certaines communautés, tous ceux qui assistent à la Brit Mila s'habillent en conséquence.

Certains ont l'habitude de garnir l'endroit où se déroulera la Brit Mila.

Donc, apparemment, il faudrait mettre à l'enfant des habits rappelant le mariage ou des habits blancs. C'est ainsi que l'on agit dans plusieurs communautés.

Etant donné que c'est la maman qui habille l'enfant [voir l'ouvrage de Rabbi Yaacov Hagozer, page 64, note 3], il était, peut-être, habituel de le placer sur le voile qu'elle portait le jour de son mariage, car cet habit évoque un des jours les plus joyeux dans la vie.

Il va sans dire que c'est tout au plus une coutume qu'il est bien d'adopter si c'est ainsi que l'on agit dans votre famille [questionnez vos parents ou vos beaux-parents].

En aucun cas, il faudrait que ce voile soit une source de discorde.

Si vous désirez adopter cette coutume et que vous ne trouvez pas le voile que vous avez porté le jour de votre mariage ou que vous n'en avez pas porté, il n'y a rien de grave.

Il est à noter qu'à Yéroushalaïm, le jour du Pidyone Habène, dans certraines communautés, la maman portait des habits de Kalla en l'honneur de la Mitsva. Voir Otsar Pidyone Habène, volume 2, page 401, note 7. De nos jours, il n'est plus habituel d'agir de la sorte, mais cela prouve bel et bien la joie qui animait nos ancêtres durant ces jours si importants.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN