c Question au Rav : Chabbath : allumage automatique des lumières

Chabbath : allumage automatique des lumières

Rédigé le Mercredi 28 Mai 2014
La question de Abraham T.

Chalom,

J'habite à Paris et pour rentrer chez moi Chabbath, soit je dois parfois attendre tard la nuit à cause du code électrique, soit je peux passer par le local de poubelle (j'ai les clés), et là, dès que je rentre, la lumière s'allume et s'éteint automatiquement.

Je voudrais savoir s'il y a une possibilité de rentrer par le local quand je suis seul, sachant qu'il y a un Psik Réché Chélo Ni'ha Laya ?

Il y aurait un bruit qui court comme quoi Rav Moché Feinstein le permettrait, et que Rav Ovadia Yossef l'autoriserait seulement s'il y a deux personnes qui rentrent (MiDin Chnayim Ché'assou Mélakha BéChabbath Chéchnéhèm Ptourim Chékol E'had 'Assa 'Hatsi Mélakha). Confirmez-vous cela ou non ?

Qu'est ce que je fais à Chavou'ot, par exemple, lorsqu'il est presque minuit pour la veillée et qu'il n'y a personne à la porte ?

Merci pour votre réponse et Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27685 réponses

Très cher Avraham,

Bonjour,

La réponse est simple :

S'il y a une possibilité d'attendre dans la rue, même s'il est nécessaire d'attendre assez longtemps, il faut le faire. Bien entendu, dans la mesure du possible.

Vous ne vous imaginez pas l'immensité de la récompense pour une action si méritoire. Je n'ai pas les mots ni le savoir suffisant pour décrire la grandeur et la splendeur d'un acte tel que celui-ci.

Le fait de passer par le local des poubelles est strictement interdit. Techniquement, le conseil consistant à passer à deux est presque irréalisable puisqu'il faut une énorme précision pour être certain (sans aucun doute) que ce sont les deux personnes qui ont déclenché le système optique entrainant l'allumage !!! Je ne dis pas impossible par respect envers les deux géants de la Halakha : Rav Moché Feïnstein et Rav Ovadia Yossef.

Il est préférable de prier à la maison et ne pas risquer d'enfreindre le Chabbath, source de toutes les bénédictions, qui est une Mitsva de la Torah.

Il faudrait peut-être penser à changer de domicile (je sais que cela n'est pas du tout facile, mais avec la prière on peut tout) ou parler avec des amis qui rencontrent le même problème.

Rentrer par le local quand vous êtes seul, est strictement interdit : La grande majorité des Posskim [décisionnaires] pensent que s'il s'agit d'une interdiction de la Torah [allumage de la lumière et autres], le Psik Réché est interdit même si la conséquence de l'action n'intéresse pas l'auteur de l'action [Lo ni'ha Lé].

Même si l'on prend en considération le fait que Psik réché délo ni'ha lé lorsqu'il s'agit d'une interdiction Mine Hatorah est uniquement Midérabanane [d'ordre Rabbinique], il n'est pas du tout possible de permettre une telle chose pour aller faire la prière qui est une Mitsva d'ordre rabbinique également [selon la majorité des Posskim].

A ce sujet, voir Or'hot Chabbath, chapitre 26, Halakha 28, 31.

Il faut, donc, réfléchir sérieusement au "repas" du premier soir de Souccot, à Roch Hachana [Choffar], ou à la lecture de la Parachat Zakhor qui sont des Mitsvot Mine Hatorah [d'ordre Toraïque].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN