Aujourd'hui à Paris
07:25 : Mise des Téfilines
08:32 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Chabbath Roch 'Hodech Eloul : quelle Haftara lire ?

Rédigé le Lundi 26 Août 2019
La question de Anonyme

Chalom,

Chabbath Réé, c’est Roch 'Hodech.

Quelle Haftara faut-il lire : celle de Chabbath Réé ou celle de Roch 'Hodech ?

Faudra-t-il lire le premier et le dernier verset de la Haftara de veille de Roch 'Hodech en plus ?

Merci pour vos explications.

Cordial Chalom.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18036 réponses

Bonjour,

1. Pour les Séfarades

Dans les communautés Séfarades, lorsque Roch ‘Hodech Eloul coïncide avec Chabbath, on ne lit, ni la Haftara de la Paracha de la semaine, ni la Paracha de Chabbath-Roch ‘Hodech, ni celle de מחר חודש.

On lit la Haftara עניה סוערה [Yésha’ya, chapitre 54, verset 11 jusqu’à chapitre 55, verset 5], la troisième des שבע דנחמתא - les 7 Haftarot dont le sujet est la consolation suite à la destruction du Beth Hamikdach.

A la fin de la Haftara, on lit le premier et le dernier verset de la Haftara השמים כסאי - la Haftara du Chabbath - Roch ’Hodech.

On lit, également, le premier et le dernier verset de la Haftara מחר חודש - la Haftara du Chabbath précédant Roch ’Hodech.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 425, Halakha 1-2, ‘Atéret Avot, volume 1, chapitre 14, paragraphe 136 et Loua’h Dinim Ouminhaguim - Ahavat Chalom - 5779, page 638.

2. Pour les Ashkénazes

Dans les communautés Ashkénazes, on lit la Haftara השמים כסאי - celle qu’il est habituel de lire tous les Chabbath-Roch ‘Hodech. Après la Haftara, on répète l’avant dernier verset.

On rattrapera la Haftara עניה סוערה [non lue ce Chabbath] après avoir lu la Haftara de Parachat Ki Tétsé - étant donné qu’elles se suivent dans le Navi.

Voir Rama sur Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 425, Halakha 1, Michna Broura, passage 7 et Loua’h Hahalakhot Véhaminhaguim, page 288.

Le Levouch ainsi que le ‘Hafets ‘Haïm proposent, tout de même, une explication pour « légitimer » la coutume adoptée par les Ashkénazes :

La Haftara השמים כסאי traite, non seulement, de Roch ‘Hodech mais également de la consolation de Yéroushalaïm. Elle a, donc, la priorité sur עניה סוערה étant donné qu’elle est lue plus fréquemment.

Voir Levouch, chapitre 581 et Michna Broura, chapitre 425, passage 6.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur