Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:20 : Mise des Téfilines
06:33 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:18 : Coucher du soleil
22:09 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03
Afficher le calendrier

Chabbath & sas électrique

Rédigé le Dimanche 7 Novembre 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Comment rentrer le Chabbath et fêtes dans un endroit muni d'un sas électrique ?

La réponse de Rav Rahamim ANKRI
Rav Rahamim ANKRI
494 réponses

Chalom,

Voici les différents cas que l'on peut rencontrer et comment se comporter :

1. Ceux qui vivent dans un endroit où il y a des lampes électriques qui s'allument toutes seules lorsque les gens passent près d’elles et qu'après être passés par là, les lampes s'éteignent, si l'endroit n'est pas sombre, c'est-à-dire que même si les lampes n'étaient pas allumées on aurait pu voir son chemin en passant là-bas, certains disent qu'ils peuvent passer près de ces lampes le Chabbath, mais d'autres sont plus stricts. Là où il y a un grand inconvénient à faire le tour, et a fortiori là où il y a des lampes tout le long et qu'il est impossible de faire autrement, celui qui veut s’appuyer sur l’avis permissif le pourra.

2. Si l'endroit où les lampes vont s’allumer est un endroit très sombre, de telle sorte que, sans ces lampes, il est difficile de passer (comme les cages d'escalier), on ajoutera si possible de la lumière qui sera allumée durant tout le Chabbath (comme des petites veilleuses à chaque étage, et même si le supplément de lumière s'allume parce qu’on y passe, ce sera la même loi que dans le paragraphe précédent).

Si les voisins n'acceptent en aucune façon d'y laisser une lumière permanente et qu'il y a un grand besoin de sortir ou d'entrer chez soi, comme par exemple si l’on veut aller prier à la synagogue ou entrer dans la maison pour les repas du Chabbath, on pourra y passer si l’on n'a rien prévu avant Chabbath en fermant les yeux, afin de ne pas profiter de la lumière.

Là où il est possible d'amener un Goy aux horaires désirés, afin que les lampes s’allument, il convient de le faire, même dans un lieu qui n'est pas obscur, et surtout dans un lieu qui l’est, et, si possible, demander au Goy de passer devant lui. Dans ce cas-là, il est autorisé de marcher comme d’habitude, c'est-à-dire sans fermer les yeux.

Tout ce qui a été dit jusque là n'est que lorsque la lampe qui s'allume lors du passage est une lampe à filaments, mais dans les lampes modernes, qui n'ont pas de filaments, comme une lampe à LED, il est plus facile de permettre de passer devant pendant Chabbath. Par contre, si c'est un endroit très sombre, il est conseillé de fermer les yeux pour ne pas profiter de la lumière qui éclaire ou de demander à un Goy de passer devant lui.

3. On peut apprendre de cela qu’une personne qui déclenche à son passage l’allumage d’une lampe involontairement, pourra continuer son chemin, bien qu'après son passage, les lampes s'éteindront. De plus, si on entre dans une salle de bain qui a une lampe qui s'allume quand on y entre, et que la lampe est allumée à cause de son entrée, on pourra y sortir même si l’on sait que la zone de sortie éteindra la lampe, et il n'y aura aucune crainte à propos de ça.

Voir Otsrot Yossef du Rav David Yossef et Halakha Broura tome 16.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Otsrot Yossef, Halakha Broura.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Rahamim ANKRI