Logo Torah-Box

Chanson "Maran Chéli" lors d'une 'Houppa

Rédigé le Dimanche 4 Août 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

La chanson "Maran Chéli" de Ya'acov Shwekey peut-elle être mise lors du passage de la Kalla sous la 'Houppa, sachant qu’elle parle du décès du Rav Ovadia Yossef ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39027 réponses

Bonjour,

La chanson "Maran Chéli" de Ya'acov Shwekey peut, absolument, être chantée lors d'une 'Houppa si cela est décidé d'un commun accord avec la Kalla et sa famille et le 'Hatan et sa famille.

Tout d'abord, l'air est très beau et il est tout à fait de circonstance.

Les paroles, bien qu'elles évoquent la disparition du Rav Ovadia Yossef, ne sont absolument pas problématiques :

1. En ce jour si grand, il est bon de penser au jour qui suit les 120 ans afin de faire une Bonne Techouva et construire son foyer sur de bonnes bases et surtout, sur celles que le Rav Ovadia Yossef a tant mis à l'abri.

Voir Maharits 'Hayot sur Talmud Brakhot 31a.

2. Dans le Talmud Brakhot 31a, nous trouvons que nos Sages avaient l'habitude de "calmer" les convives au moment du mariage. Les uns cassaient des ustensiles de grande valeur afin qu'ils reprennent leur esprit; et les autres entonnaient des chants dans lesquels on rappelait le jour où l'on devra quitter ce monde et emporter avec soi, les mérites de l'étude de la Torah et de l'accomplissement des Mitsvot - ce qui est le but du mariage. Voir Talmud Yébamot 62b : "Béma'arva Amré Bélo Torah" et Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 1, Halakha 1.

Le moment de la 'Houppa est un grand moment sacré. Pourvu que tous puissent penser à ces enseignements d'importance majeure et avancer à leur lumière.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Une flamme ardente, l'âme juive

Une flamme ardente, l'âme juive

Un guide du savoir-être Juif basé sur la sagesse intemporelle de la Torah.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN