Aujourd'hui à Paris
07:18 : Mise des Téfilines
08:21 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:48 : Coucher du soleil
19:34 : Tombée de la nuit

Paracha Noa'h
Vendredi 23 Octobre 2020 à 18:27
Sortie du Chabbath à 19:32

Hiloulot du jour
Rav Ovadia Yossef
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Chavou'ot & 'Arvit après le Plag

Rédigé le Lundi 6 Juin 2016
La question de David B.

Chalom Rav,

J'ai une question au sujet du Kiddouch du soir à Chavou'ot.

Beaucoup de synagogues avancent 'Arvit du deuxième soir avant la tombée de la nuit, après le Plag, afin de manger avant la sortie des étoiles (qui est près de 23h en France à cette époque de l'année...).

Quelles sont les règles à observer au niveau du repas et de sa préparation ?

Le repas doit-il être terminé avant la nuit ?

L'allumage des bougies se fait à la nuit ou bien au retour de la synagogue ?

Cette année, le premier soir va être un samedi soir.

Est-il possible aussi d'avancer le Kiddouch avant la sortie des étoiles si on fait 'Arvit après le Plag ?

Cela ne pose pas de problème avec le fait d'avoir les 7 semaines du 'Omer complètes, comme on le fait habituellement où on attend la nuit pour le Kiddouch ?

Merci et Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5444 réponses

Chalom Ouvrakha,

Votre cas est traité dans le responsa du Ben Ich 'Haï (Rav Péalim tome 4-23), et il nous écrit clairement que l'on peut (en cas de besoin, comme en été par exemple) prier 'Arvit avant la réelle sortie du deuxième Yom Tov, et que ce n'est pas la peine d'attendre le retour du mari de la synagogue pour allumer les Nérot du deuxième Yom Tov, car cet allumage pourra être réalisé avant la prière d'Arvit.

Après cet allumage, la femme aura pris sur elle le deuxième Yom Tov, et elle peut, dès lors, préparer tout ce dont elle a besoin pour le prochain repas de Yom Tov.

Par contre, si on n’a pas pris sur nous le deuxième Yom Tov, soit en disant "Barékhou" pour les hommes, soit en allumant les bougies pour les femmes, il sera strictement interdit de préparer quoi que ce soit d'un Yom Tov au second (Choul'han Aroukh 503-1), et la seule dérogation que l'on trouve est de sortir les aliments congelés du congélateur pour ne pas perdre de temps à attendre qu'ils se décongèlent (Hilkhot Hamo'adim de mon maitre, le Rav Chlomo Zalman Grossman chapitre 2-25).

Quant au repas, selon le Choul'han Aroukh (266-2), à partir du moment où l’on a pris sur nous la "Tosséfèt" du Chabbath ou du Yom Tov (c'est-à-dire devancer le moment du Chabbath ou Yom Tov), on peut entamer et terminer son repas, même avant la nuit. D'autres contestent cette opinion et exigent de consommer au moins un Kazaït de pain à la tombée de la nuit. Selon le Michna Beroura (Sé'if Katan 5) et le Kaf Ha'haïm (Sé'if Katan 6), il est bien de s'efforcer et de consommer un Kazaït à la nuit tombée.

Pour ce qui est de votre dernière question, certains Rabbanim exigent effectivement d'attendre la tombée de la nuit pour prier 'Arvit (Taz et 'Hok Ya'acov), car ils veulent que les jours soient complets (Temimot), mais plusieurs autres décisionnaires permettent de prier 'Arvit avant la tombée de la nuit, c'est-à-dire à partir du Plag Hamin'ha.

Néanmoins, pour le Kiddouch, bien que certains permettent de le réaliser avant la tombée de la nuit, on devra s'efforcer de ne le dire qu'à partir de la tombée de la nuit (voir Yé'havé Da'at tome 6-30).

Pour cette année, où la veille du Yom Tov coïncide avec Chabbath, il est évident qu'il est interdit de réciter le Kiddouch et d'allumer les bougies avant la tombée réelle de la nuit.

Je tiens tout de même à préciser que, dans toutes les discutions hilkhatiques, le Rav de la synagogue ou de la communauté est le seul à pouvoir trancher et décider de l'attitude à avoir.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA