Aujourd'hui à Paris
04:19 : Mise des Téfilines
05:48 : Lever du soleil
13:50 : Heure de milieu du jour
21:51 : Coucher du soleil
22:52 : Tombée de la nuit

Paracha Béhaalotékha
Vendredi 12 Juin 2020 à 21:36
Sortie du Chabbath à 23:01
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Chiddoukh : renoncer au critère d'Avrekh ?

Rédigé le Lundi 13 Novembre 2017
La question de Anonyme

Chalom,

"J'avance" en âge (25 ans), et je me pose des questions sur le Zivoug.

J'ai toujours voulu épouser un jeune homme qui voudrait évoluer sans cesse dans la Torah (Avrekh). J'en ai déjà rencontré plusieurs : sans succès.

En-dehors du fait que les Chiddoukhim deviennent un peu gavant, je me demande si j'ai raison de m'accrocher à vouloir épouser un Avrekh.

Est-ce que je dois m'accrocher et patienter encore ?

Ou alors, changer au bout d'un certain temps ce critère, bien qu'il soit le seul auquel je tiens profondément ?

Merci d'avance et Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham SOUDRY
Rav Avraham SOUDRY
71 réponses

Bonjour,

Je comprends parfaitement votre question et vous encourage vivement à conserver vos belles aspirations.

Certain que vous priez sincèrement Hachem que vos pas soient guidés vers une vie de Torah pleine où le Limoud et ses sublimes valeurs occupent une place centrale et déterminante (pour l'équilibre du foyer, la réussite d'une éducation, et bien plus encore), je vous invite humblement à continuer à le faire sans jamais vaciller dans votre assurance que toutes les Téfilot sont toujours entendues... mais que, finalement, seul le Projet d'Hachem se réalise pleinement.

Acceptez Son projet et persistez dans votre Emouna qu'il se réalisera ! Appréciez d'avoir été choisie pour remplir ce projet ! C'est un honneur que d'être "l'objet" d'un grand projet Divin !

Cela dit, il existe aussi des garçons avec de grandes aspirations de Kédoucha (sainteté), qui attendent l'âme sœur pour prendre conscience de l'importance capitale du Limoud Hatorah au sein d'un couple.

J'ai rencontré plus d'une fois des étudiants parisiens vivement touchés par le Limoud et déterminés à lui laisser une place majeure dans leur futur foyer.

Peut-être devriez-vous ne pas négliger cette piste et vous intéresser à de jeunes garçons qui fréquentent des Baté Midrach ou qui étudient régulièrement en parallèle de leurs études ?

Baroukh Hachem, depuis quelques années, les lieux d'étude se remplissent grâce à l'énorme travail fourni par des hommes qui ont enfin compris (!) que le Limoud est la seule garantie de la pérennité d'Israël...

Qu'Hachem éclaire vos pas et que vous puissiez vite, très vite, réaliser votre rêve de fonder un foyer de Torah et de Kédoucha ! Amen.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham SOUDRY