Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Comment améliorer la communication dans un couple ?

Rédigé le Lundi 5 Octobre 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Comment faire pour améliorer la qualité de la communication dans un couple ? En particulier en cas de désaccord sur un sujet.

Comment faire comprendre à l'autre que, parfois, il peut ne pas y avoir d'arguments rationnels, mais que le ressenti peut être différent.

D'autant plus si ces désaccord entraînent une tension inutile.

Merci beaucoup pour votre réponse et votre patience.

La réponse de Rav Chalom GUENOUN
Rav Chalom GUENOUN
31 réponses

Bonjour à vous,

Je comprends de votre question que votre conjoint est quelqu’un de rationnel qui fait pencher la balance des décisions de votre couple par l’argumentation et que vous, parfois à court d’arguments, avez envie de lui dire : "Tu as peut-être raison, mais je ne le sens pas !".

Alors vous êtes à la fois frustrée de ne pas avoir le nécessaire pour tergiverser, et embêtée que votre ressenti ne suffise pas à trouver gain de cause. Il se pourrait que vous ne souhaitiez pas non plus débattre à outrance pour ne pas vous montrer désobligeante non plus…

Je vous conseillerais de mettre en application les propos du roi Salomon : "Par une patience inlassable, on capte la faveur d'un supérieur ; un doux parler brise la plus dure résistance" (Michlé 25,16). J’essaye de vous expliquer le sens de mon conseil : souvent, lorsqu’on argumente avec une tierce personne, on n’exprime pas seulement un point de vue d’ordre informatif qui ne nous implique pas, mais au contraire, nous vivons fermement ce que nous disons. Plus l’intérêt que nous portons au sujet que nous développons est important, plus son implication émotionnelle l’est aussi, ce qui explique qu’il est parfois dur d’admettre ses torts. C’est pour cette raison d’ailleurs que les Sages de la Michna (Avot) ont souligné le comportement honorable de celui qui reconnaissait ses torts dans une discussion.

Lors d’une discussion avec son conjoint, qui "dérive" sur un débat d’arguments, le problème est parfois le même, qui, comme vous le dites, "entraine des tensions inutiles". C’est pourquoi le meilleur moyen est de ne pas se montrer "frontal", mais plutôt d’amadouer l’autre avec des paroles douces pour qu’il sente que vous ne désirez pas le duel. Donnez-lui l’impression de le comprendre, saluez même le bien-fondé de ses arguments, mais dites-lui que vous avez tout de même du mal avec tel ou tel point. Tout en douceur. Le but est que votre conjoint ne se sente pas dans l’obligation de défendre sa position, son honneur… Ainsi, il aura beaucoup plus de facilité à baisser les armes du débat et ne craindra plus de faire un pas vers vous et vos sentiments.

Ceci dit, cela ne veut pas dire que vous devez biaiser vos sentiments aux dépends des volontés de votre conjoint, cela veut juste dire qu’il y a un moyen de les faire exister.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Pirké Avot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Chalom GUENOUN