Comment annoncer ma conversion à ma famille ?

Rédigé le Mercredi 13 Janvier 2021
La question de Anonyme

Chalom,

J'aimerais savoir comment annoncer ma conversion à ma famille musulmane.

Je l'ai déjà annoncé à ma mère, qui ne m'a pas rejetée Baroukh Hachem, même si elle m'en veut.

Ma famille étant beaucoup plus pratiquante, j'ai peur de leur réaction.

Quelle est la meilleure façon de leur annoncer sans leur faire mal ?

Toda Rabba.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
277 réponses

Chalom,

Si votre famille est ouverte et tolérante, il n'y a pas de raison qu'ils "aient mal" du fait de votre conversion. Le problème commence s'ils ont une mauvaise image du judaïsme, voire des juifs. Dans ce cas, ils risquent effectivement de mal prendre votre conversion, mais sachez que le problème ne provient pas de vous. Vous êtes tout à fait en droit de rechercher la vérité et de vouloir vivre en adéquation avec celle-ci. A ce titre, ils devraient davantage vous admirer que vous rejeter !

Quoi qu'il en soit, en vue de cette annonce, vous devez travailler sur trois axes.

Le premier : la prière. Adressez-vous à D.ieu en Le remerciant de vous avoir fait connaître Ses lois et de vous avoir donné la possibilité de compter parmi les membres de Son peuple. Demandez-Lui de vous assister et de mettre les bons mots dans votre bouche afin que vos proches accueillent avec bienveillance l'annonce de votre conversion.

Deuxièmement : vous devez être convaincue du bien-fondé de votre démarche. "Ce qui sort du cœur pénètre les cœurs", nous enseigne Rabbi Moché Ibn Ezra (Chirat Israël p. 156). Ainsi, soyez sûre de vous et vos propos recevront, si D.ieu veut, l'écho qu'ils méritent.

Enfin, dernier point : vous devez aussi vous préparer psychologiquement à une éventuelle hostilité de leur part. Celle-ci ne doit pas vous déstabiliser outre-mesure. Il est finalement naturel que vos proches ne voient pas d'un bon œil l'idée qu'un des membres de la famille quitte le giron de leur religion pour en adopter une autre. Restez calme, ferme et ne répondez ni aux tentatives de déstabilisation ni aux injures. S'ils accueillent bien votre conversion, tant mieux, sinon, vous devez être prête à essuyer des éventuels affronts. C'est le prix de la vérité !

En vous souhaitant courage et détermination !

Mékorot / Sources : Chirat Israël.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA