Logo Torah-Box

Comment avoir la Emouna ?

Rédigé le Lundi 2 Mars 2015
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Tout d'abord merci à Torah-Box et à ses Rabbanim d’être là et de nous permettre d’évoluer.

J'ai 22 ans et je crois en D.ieu, mais j'aimerais savoir comment le vivre qu quotidien ? C'est-à-dire comment dire et surtout vivre le fait que tout ce qui nous arrive vient de D.ieu ? Et où se trouve alors notre libre arbitre ? Si c'est D.ieu qui fait par exemple que j'ai un accident ou que je rate mon examen ('Hass Véchalom), où se trouve mon libre arbitre puisque de toute les manières je l'aurais raté ?

Comment peut-on arriver à parler à D.ieu hors du moment de la prière (s'asseoir et lui parler) ? J'ai déjà essayé mais impossible de réussir. Y a-t-il un moyen efficace ?

Parfois, j'ai l'impression d’être hypocrite. Je fais des 'Avérot et le lendemain ou même le soir, je fais mes prières. Cela est-il de l'hypocrisie ? Devrais-je ne pas prier jusqu'au moment ou j'ai fait Téchouva ?

Merci beaucoup Rav et désolé d'avoir été aussi long.

Chavou'a Tov.

La réponse de Rav Daniel ZEKRI
Rav Daniel ZEKRI
1668 réponses

Chalom,

Je vais tenter de répondre à vos interrogations en toute modestie, car il existe des livres entiers qui traitent de ces sujets.

Pour vivre sa Emouna (foi) au quotidien, le Choul'han Aroukh nous met sur les rails dès les premières lignes. Se lever comme un lion pour servir avec ardeur et amour le Créateur du monde et se souvenir constamment que ce Créateur est présent à chaque instant est un moyen très efficace, s'il est suivi sincèrement pour se pénétrer de la conscience de D.ieu. La Téfila, les Mitsvot, les bonnes actions et l’étude sont autant de repères qui sont susceptibles de nourrir notre Emouna tout au long de notre journée, de notre vie.

En ce qui concerne le libre arbitre, sachez que le Talmud nous enseigne que tout est prédestiné hormis le choix de craindre et honorer D.ieu ou pas (« Hakol Bidé Chamayim ‘Houts Miyirat Chamayim », Brakhot 33).

Parler à D.ieu est un exercice compliqué qui s'acquiert des techniques enseignées par les maîtres du Moussar (morale) et de la ‘Hassidout.

Il existe des supports édités par les librairies juives. Il vous suffit de vous rendre dans une bonne librairie et de demander conseil au libraire (voir « A travers champs et forêts » du Rav Chalom Arouch).

Pour  répondre à votre dernière question, vous devez savoir que l'une des conséquences de la ‘Avéra est d'introduire dans notre pensée le doute de l'efficacité de la Téfila et de créer dans notre imaginaire toutes sortes de raisons nous poussant à abandonner toute pratique religieuse sous prétexte d'incohérence (Mikhtav MéEliahou).

Mais qui peut sur cette terre affirmer que nul n'a pêché ?

Que D.ieu vous protège et vous bénisse.

Coffret "Famille Juive"

Coffret "Famille Juive"

3 livres couvrant l'ensemble des notions qu'une famille juive se doit de connaitre : Chabbath, Cacheroute et Pureté Familiale. Un évènement !

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Daniel ZEKRI