Aujourd'hui à Paris
05:29 : Mise des Téfilines
06:41 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:08 : Coucher du soleil
21:59 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58

Hiloulot du jour
Rav Yaakov Israël Kanievsky (Steipeler)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Comment utiliser correctement la parole ?

Rédigé le Lundi 13 Juillet 2020
La question de Shaïly L.

Chalom,

J’aimerais savoir comment devrait-on utiliser la parole, ainsi que le silence ?

Comment apprendre à bien parler et à bien se taire ?

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
221 réponses

Bonjour,

Vous posez une excellente question.

En effet, ce qui caractérise l'être humain, c'est précisément l'usage de la parole (Béréchit 2,7, Targoum Onkélos) qui, associé à l'intelligence (Ibn Ezra Béréchit 3,1), lui permet de se démarquer de l'ensemble du règne animal. Mais cette supériorité n'est pas inconditionnelle ; elle dépend précisément de l'usage que l'être humain fera de la parole. Si l'être humain utilise la parole conformément à la volonté Divine, alors effectivement, l'être humain est de loin supérieur à l'animal. Mais si tel n'est pas le cas, on considère que même le moustique lui est supérieur (Sanhédrin 38a).

L'usage de la parole est soumis à un code très strict qui vise à empêcher les paroles humiliantes, méprisantes, dénigrantes, mensongères ou vulgaires, la médisance, la calomnie, la moquerie, les obscénités, ou encore les paroles qui peuvent causer un tort à l'autre, que ce soit sur le plan financier, professionnel, physique, psychologique ou autre.

L'ensemble de ces lois se dénomme "Chemirat Halachone" (littéralement "surveillance du langage") et ont été répertoriées par l'un des plus grands Sages contemporains, surnommé le 'Hafets 'Haïm, Rabbi Israël-Méir Hacohen. Dans son ouvrage sur ce thème, intitulé "Hafets 'Haïm, Chemirat Halachone", Rabbi Israël-Méir Hacohen classifie d'une part les lois du langage qui sont disséminées dans toute la Torah et d'autre part en explicite la portée sur le plan moral et spirituel.

L'usage pertinent de la parole est une condition sine qua non pour le maintien d'une société, aussi bien au niveau global qu'individuel et familial, dans des normes acceptables et viables pour tous ses membres. La parole est un don merveilleux du Créateur et Sa volonté est que nous en fassions bon usage pour construire le monde qui nous entoure. Il est possible d'utiliser la parole de manière positive pour faire un compliment en se concentrant sur ce qu'il y a de bon chez l'autre, en remerciant autrui pour ses bienfaits, en encourageant une bonne initiative, en offrant un soutien psychologique, et la liste n'est pas exhaustive.  

Au cas où il est nécessaire de faire un reproche à une personne de notre entourage ou autre, il faudra le faire en privé (humilier une personne en public est interdit), user d'un langage respectueux, se concentrer sur les faits sans en rajouter et éviter toute parole blessante ou agressive. Avant d'entreprendre cette démarche, il faudra se demander si la remontrance est nécessaire pour faire évoluer positivement l'autre et si elle ne répond pas à un simple besoin de vengeance.    

Il existe des ouvrages en français qui présentent un condensé de ces lois, comme "Un jour, une Halakha" et que je vous recommande.

En vous souhaitant un usage pertinent de la parole qui vous permettra de préserver d'excellentes relations avec votre entourage proche et moins proche, de vous construire sur un plan personnel et moral et de vous rapprocher de votre Créateur. En effet, la parole nous a été donnée à toutes fins utiles, notamment pour étudier la Torah, nous adresser à notre Créateur dans des paroles de prière et de reconnaissance et aider notre prochain de toutes les manières possibles.

Béhatsla'ha.

Mékorot / Sources : Rabbi Avraham Ibn Ezra, 'Hafets 'Haïm.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA