Logo Torah-Box

Comportement d'un Cohen israélien en Yom Tov Chéni

Rédigé le Mercredi 30 Mai 2018
La question de Itshak S.

Bonjour,

Un Cohen israélien qui est de passage en France pour les fêtes comme Chavou'ot, avec deux jours de Yom Tov avec Séfer Torah a-t-il la possibilité d'être appelé à la Torah, sachant que lui est déjà dans le 'Hol (profane) ?

De même, peut-il faire Birkat Cohanim ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

1. Il est permis à un Cohen israélien se trouvant en dehors d’Israël, pour les fêtes, de réciter la Birkat Cohanim, le second jour de Yom Tov.

Voir Yom Tov Chéni Kéhilkhato [édition 5758], chapitre 9, Halakha 19 et Pisské Techouvot, chapitre 496, passage 18.

2. Le Cohen en question ne peut pas monter au Séfer Torah, le second jour de Yom Tov.

Il doit tout faire pour ne pas être appelé au Séfer Torah.

S’il a été appelé, il doit essayer de trouver une excuse pour ne pas monter. Si cela n’est pas possible, il lui est permis de monter et de réciter les Brakhot

Voir Pisské Techouvot, chapitre 496, passage 18 [où d’autres détails sont mentionnés].

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Une flamme ardente, l'âme juive

Une flamme ardente, l'âme juive

Un guide du savoir-être Juif basé sur la sagesse intemporelle de la Torah.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN