Aujourd'hui à Paris
04:26 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:48 : Heure de milieu du jour
21:45 : Coucher du soleil
22:44 : Tombée de la nuit

Paracha Nasso
Vendredi 5 Juin 2020 à 21:31
Sortie du Chabbath à 22:55
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Conseils pour réussir son Chiddoukh

Rédigé le Mardi 29 Mars 2016
La question de Anna C.

Bonjour Rav,

De nombreux cours et conseils existent pour réussir un mariage et son Chalom Bayit, mais peu de conseils nous éclairent sur comment réussir son Chiddoukh, ou, du moins, comment faire pour que tout se passe au mieux.

Avez-vous des conseils à ce sujet ?

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4768 réponses

Chalom Ouvrakha,

Le livre du Rav Simha Cohen (Habayit Hayéhoudi) explique dans ses premiers chapitres les étapes d'un Chiddoukh, mais il est évident que, lorsque l'idée du mariage est claire, le Chiddoukh lui aussi se passe naturellement et clairement...

En principe, si vous avez transmis à une Chadkhanit vos ambitions et vos espérances, celle-ci trouve une personne qui convient... plus ou moins, car nulle ne nous convient à cent pour cent.

Ensuite, on engage une Pguicha (rencontre) qui a lieu dans un endroit discret, et on évite les restaurants etc., car cela donne un décor artificiel à notre analyse qui se veut objective. La première rencontre ne doit pas dépasser une demi-heure, car, parfois, on se sent mal à l'aise, et cela fausse tout. Cette rencontre a pour but de casser la glace.

Après cette rencontre, on se pose la question de savoir si l'on était bien ou non. Si la réponse est oui, c'est bon signe, si non, il faut se demander pourquoi.

A partir de cela, on peut envisager de reprendre ou pas une autre rencontre (deux à trois heures), puis une troisième et dernière (illimitée).

Si c'est oui, cela doit pouvoir être dit à partir de cette troisième rencontre. Si c'est encore non ou que l'on ne se sent pas, il faudra demander conseil.

Dernier détail : ne parlez à personne de cette rencontre, cela pourrait vous mettre en tension, pour ne pas désespérer les attentes et les espérances de votre entourage, et vous pouvez inconsciemment dire oui pour les autres.

Kol Touv, et Béhatsla'ha.

Mékorot / Sources : Habayit Hayéhoudi.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA